Jawara coiffeur de star: tout sur son parcours exceptionnel !

Taille du texte: A A A

Jawara Wauchope, le chouchou des stars ! Il est l’un des coiffeurs les plus réputés du monde du tapis rouge et le plus en vogue. Il a travaillé avec des marques célèbres comme Gucci, Chanel, Off-White et Calvin Klein, remportant le prix 2018 des créateurs de la nouvelle vague du British Fashion Council et figurant ainsi dans les classements Business of Fashion 500 et Dazed 100.

Son parcours ? Son ascension ? Découvrez tout sur ce coiffeur de stars au parcours hors du commun.

De Beyoncé à Naomi Campbell, en passant par Gigi Hadi et Dua Lipa, jusqu’à l’artiste le plus en vogue, Jawara est devenu le chouchou des stars. Originaire de Brooklyn, il découvre son intérêt pour la coiffure à travers sa sœur et son entourage. Attiré par les possibilités « infinies » de modeler les cheveux, c’est en s’exerçant sur eux qu’il décide dès l’âge de 14 ans de s’orienter vers le milieu de la coiffure. Il obtient ainsi son diplôme et, en plus de ses petits jobs, décide de rejoindre The Fashion Institute of Technology de New York et l’Aveda Institute. Après une pause pour explorer une éventuelle carrière dans la mode, il revient dans son domaine de prédilection et s’élève ainsi grâce à son talent.

Mais le récit ne s’arrête pas là. Fils d’immigrés jamaïcains, il fait de nombreux voyages vers la Jamaïque et est exposé très jeune au glamour et aux strass qui accompagnent le monde de la coiffure. C’est à travers sa famille qu’il décide d’approfondir sa technique tout en réapprenant les fondements de la coiffure.

Coiffeur engagé, il n’hésite pas à véhiculer des messages fort à travers ses œuvres capillaires. Il met ainsi en avant les cheveux crépus afin de transmettre un message clair et de montrer par ses coiffures que le cheveu crépu et tout aussi extraordinaire est maniable que tout autre type de cheveux.

Il crée et sublime des coiffures pour de nombreuses célébrités, principalement des femmes, mais également pour des marques emblématiques. Et c’est en combinant ses compétences et en travaillant la texture du cheveu qu’il a pu évoluer en tant qu’artiste, tout en apprenant l’art de la coiffure auprès de certains grands stylistes du monde entier.

Sa volonté d’apprentissage et son talent lui ont permis d’inaugurer en janvier 2020 une exposition en collaboration avec la photographe jamaïcaine nigériane Nadine Ijewere à la Cob Gallery de Londres, intitulée « Tallawah« .

Ses conseils, les voici : « *Les cheveux, c’est tellement personnel, surtout quand on a affaire à des personnes qui veulent maintenir une certaine image ou transmettre un message. Qu’il s’agisse de musique, d’art ou de tout autre média, je pense que les cheveux sont un pouvoir et racontent de grandes histoires. Le cheveu est devenu une arme politique permettant aux personnes de couleurs (plus particulièrement) de revendiquer leurs droits. Cela prouve qu’ils transmettent quelque chose de plus profond… J’ai appris que les cheveux sont extrêmement importants, et je veux m’assurer de les traiter comme tels, que ce soit lors d’un show, sur un plateau ou en enseignant à quelqu’un comment se coiffer. Parce que je pense qu’apprendre à connaître ses cheveux est un prolongement de l’apprentissage de soi-même. »

*traduit de son interview pour Nylon


De Mugler au Show Off-white, Jawara assure et ne compte pas en rester là !

Catégories: Actualités
Partages
Partager avec nous votre avis ! 0