2010 l’année solo

Taille du texte: A A A

Avant, ce n’était pas comme ça. Avant, c’était mieux. Avant, on n’aurait pas vu ça !Mais qu’est ce qui a changé à ce point et qu’on constate sur 2010 ? L’année 2010 est l’année de l’explosion de la solitude à plusieurs.

 

Internet, et à fortiori sa déclinaison mobile (iPhone Androïd), permet à tout un chacun d’exister, d’agir et de rester en contact. Sur ces autoroutes numériques, ces sont les réseaux sociaux, Linkedin, Viadeo et surtout Facebook qui font de vous cet être d’un nouveau genre, cet individu « communautarisé ».

Depuis le printemps 2010, le gouvernement a ajouté une strate professionnelle complétant l’émergence de cette nouvelle race d’individu connecté : l’auto-entrepreneur. Vous pouvez dorénavant monter votre activité coiffure en solo et rester branché avec d’autres coiffeurs et/ou clients grâce à votre Smartphone (mobile intelligent).

 

Les chiffres 2010 en attestent et sont tout simplement hallucinants (source FNC, 16 mars 2011). Le nombre net de création d’entreprise du secteur coiffure, dans le cadre d’un statut d’auto-entrepreneur, est de 3 526. Dans le même temps, le nombre de salons « classiques » enregistre lui un recul de 241 unités.

Même si les chantres de la réduction du nombre de salons de coiffure par habitant peuvent se réjouir de ce chiffre, il n’en reste pas moins que cette situation nouvelle devrait profondément bouleverser l’équilibre du secteur.

Il est vrai que le match semble assez déséquilibré. Monter un salon, là où cela ne peut se faire sans Brevet professionnel (BP), vous contraint à payer de lourdes charges sociales et vous oblige à trouver le financement pour un fond de commerce et son équipement.

Vous pouvez néanmoins trouver un raccourci : prendre le statut d’auto-entrepreneur, exercer le métier de coiffeur à domicile sans aucun diplôme et n’être redevable que de 21,30 % de votre chiffre d’affaires.

 

Bilan 2010

Contrairement à d’autres sources, nous avons la chance, avec Coopéré et son système de gestion Panelvision, de disposer de chiffres recueillis auprès d’un large éventail de 700 salons de coiffure nationaux.

Le bilan 2010 semble assez atone puisque le chiffre d’affaires par personne active, à 4 251,33€ mensuel, n’est en recul que de 0,34 % sur un an. Même constat pour la fiche moyenne femme, à 39,03€, et la fiche moyenne homme, à 15,02€, qui enregistrent une progression respective de 0,58 % et 0,38 % sur un an.

Seule vrai tendance, la coloration qui grimpe de 5,46 % sur un an à 455,55€ (près de 10 % du CA), phénomène qui était déjà de cet ordre dès janvier 2010. Autre fait marquant, la revente dont le chiffre d’affaires par personne active chute de 1,18 % à 321,68€ mensuel. Ces deux évolutions contraires semblent expliquer à elles seules la non-progression de l’activité d’ensemble.

En effet, l’amélioration du CA coloration entraîne nécessairement un surcoût social alors que la revente, qui associe des marges élevées avec un temps d’occupation faible, recule.
Au risque de prêcher dans le désert, je vous le redis, point de
salut sans REVENTE !

 

Évolution des chiffres sur un an
(1) Panelvision de Coopéré est un outil de benchmarking qui s’appuie sur un panel
de 700 salons et 2 000 collaborateurs sur la France entière.
(2) PA : personne active

 

François Brouard

 

en partenariat avec 

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0