Développement durable image de luxe

Taille du texte: A A A

À l’heure où la protection de l’environnement devient une préoccupation générale, l’univers du luxe prend lui aussi en compte son impact sur l’environnement. Certains salons haut de gamme choisissent de s’orienter pleinement vers le développement durable.

Luxe et développement durable ne sont pas incompatibles : un salon est même organisé tous les ans sur ce thème à Paris (voir encadré). Dans l’univers de la mode, Louis Vuitton, Hugo Boss ou encore Chanel tiennent compte désormais de la protection de l’environnement.

Plusieurs salons de coiffure de luxe ont également choisi cette voie. Mais comment faire en sorte que les prestations haut de gamme aillent de pair avec les impératifs du développement durable ?

À Paris, le salon Madeleine Cofano, inauguré en janvier 2009, a réussi ce pari. La coiffeuse de Carla Bruni Sarkozy, Audrey Tautou ou Catherine Deneuve a obtenu le label Développement durable avec deux étoiles. « L’écologie n’a plus du tout l’image “baba cool” des années 1970, explique Grégoire Deray, directeur du salon Madeleine Cofano. Les mentalités ont évolué, c’est devenu quelque chose de naturel. Je considère cela davantage comme une exigence de qualité et de respect des normes, ce qui va de pair avec les valeurs du luxe. »

Installé dans le 8e arrondissement de Paris, dans un local entièrement redécoré en appartement intimiste, le salon Madeleine Cofano a fait des choix clairs dès son installation. « Le label Développement durable se créait au même moment que le salon. Nous avons agencé le salon en prenant cela en compte, sans que ce soit une contrainte trop importante. »

Choix d’un lavelinge performant, de produits peu nuisibles à l’environnement, travail sur l’ambiance sonore du local…

Grégoire Deray a été vigilant. « Nous pensons à nos clientes, mais aussi aux coiffeurs, souligne-t-il. C’était essentiel pour nous que l’équipe travaille au quotidien dans un environnement confortable. » Signe que le développement durable, c’est aussi un luxe pour les employés !

UN SALON DÉDIÉ AU LUXE ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

Il porte un nom énigmatique : le salon 1,618. Il s’agit du nombre d’or, résultat d’un calcul mathématique qui définit la proportion divine. Son credo : définir un nouveau luxe, avant tout éthique, créatif, esthétique et immatériel.

Parmi les valeurs que ce salon souhaite mettre en avant, la préservation des savoir-faire et l’expression de l’imaginaire créatif, deux notions qui devraient parler aux coiffeurs ! La prochaine édition aura lieu au printemps 2012.

Virginie de Rocquigny

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0