Réaction à chaud et froid dans le dos !

Taille du texte: A A A

Je réagis suite à l’article que j’ai lu sur Menly.fr : OM : 0% de réussite au Bac pour le centre de formation, Anigo pointe du doigt les crêtes des joueurs

En voici un extrait pour que vous compreniez ma réaction :

[…] Sur les 14 minots du centre de formation se présentant à l’épreuve du bac, aucun n’a réussi à obtenir son diplôme. L’espoir était pourtant permis avec deux joueurs… au rattrapage.

Sans rapport ou presque, José Anigo a décidé de prendre des décisions drastiques pour améliorer l’image de son club.

Lassé de voir une génération entière sacrifiée par cette mode infâme qui consiste à se laisser pousser une crête, le directeur sportif de l’OM voit rouge et tient à mettre les choses au clair. En marge du match amical opposant Marseille au FC Sion, le dôme marseillais a livré une information de premier choix aux journalistes.

Les Marseillais n’auront plus le droit de s’afficher avec une crête à la Mister T sur le crâne. Les joueurs concernés, Jordan Ayew notamment, ont même dû aller faire un tour chez le coiffeur pour corriger le tir. C’est pour cette raison qu’aucun phocéen n’a été vu coiffé de la sorte en Suisse, où l’OM effectue son stage d’avant-saison. La proposition du Kojac local aurait reçu le soutien de Vincent Labrune. Rien ne dit cependant que la venue d’Elie Baup soit en rapport avec cette mesure.

Ça rigolera moins quand les trois-quarts du centre devront penser à se réorienter en CAP coiffure.

Mon avis :

Voilà encore une fois de plus la « vulgarisation » de notre beau métier !

Comme si une coiffure pouvait changer la façon de jouer au foot ! J’aimerais partager avec le coach sa vision sur la coiffure, mais aussi connaître les résultats qu’il a obtenus avec ses élèves …

Je me permets de vous faire partager cette info que je viens de lire sur le Net. Comment pouvons-nous, de nos jours, dire à des jeunes que s’ils ne travaillent pas bien, ou s’ils ne sont pas sages, ils finiront coiffeurs ?

Comme si c’était la dernière roue du carrosse, pire… la poubelle de l’éducation !

Depuis toujours, je crie à qui veut l’entendre que la coiffure n’est pas la poubelle de l’Éducation nationale. Que c’est un métier aussi noble et riche que n’importe quel autre métier.

J’aimerais vraiment donner une autre image à ces dirigeants du club, pour lesquels une crête, une mode (je cite : « Lassé de voir une génération entière sacrifiée par cette mode infâme qui consiste à se laisser pousser une crête… ») devient la cause des résultats de ces jeunes.

J’aimerais aussi assister aux entraînements pour entendre et voir les outils pédagogiques qu’ils utilisent pour atteindre de tels résultats !

Et j’aimerais expliquer que passer un CAP de coiffure n’est pas une tare, une erreur de parcours ! Mais une orientation, voire une vocation, pour la plupart des coiffeurs. Encore une fois, ils ont besoin d’avoir un œil neuf sur notre profession et peut-être de venir en stage de management avec moi pour savoir que certaines formations déforment ! Et qu’il faut plutôt donner aux autres les moyens de réussir, comme un musicien qui appuie sur les bonnes touches d’un piano et en fait naître une symphonie !

Amis bloggeurs j’attends vos réactions, à chaud ou à froid !

À Lire aussiLes autres articles d’Eric Léturgie

Partages
Partager avec nous votre avis ! 0