MCB : New generation

Taille du texte: A A A

« New generation »… Tel est le slogan du Mondial Coiffure Beauté, cru 2010.

Pour le salon aussi, c’est bien de renouveau qu’il s’agit. Annulé l’an dernier, le MCB a voulu frapper très fort pour son come back, Porte de Versailles, à Paris, du 6 au 8 novembre. Petit aperçu : une réorientation assumée vers l’artistique avec les plus grandes stars à l’affiche (Laurent Decreton, Éric Zemmour, Anthony Mascolo, Jean-Luc Minetti, Brooks and Brooks, pour ne citer qu’eux) et la chance unique de se produire sur scène pour de jeunes talents… Une dimension internationale grâce à la tenue des OMC Hairworld – une cinquantaine de pays en compétition – couplés au MCB, et près de 75 000 visiteurs attendus… Et pour ceux qui préfèrent les allées des stands aux podiums et aux projecteurs, pas moins de 51 000 m2 de surface d’exposition.

On se promènera dans les espaces Entrepreneur Avenue, Hair Capital et Shopping Gallery, mais aussi côté Hair Congress, pour les griffes plus alternatives. Mais c’est bien le volet artistique qui aura la part belle. Et là, ce sont des scènes en forme de feux d’artifice qui nous attendent. Bref, nouveau souffle pour le Salon, en même temps qu’un retour à ses plus beaux fondamentaux. Place au show !

 

 

 

 

Éric Lenoir, directeur du MCB

L’annulation du salon, l’an dernier, a-t-elle joué sur la préparation de cette édition 2010 ?

Cette annulation, aux causes multiples, a été mal vécue par les coiffeurs. Il y avait donc le souhait de revenir en force, de proposer une édition exceptionnelle. Le climat n’a rien à voir avec celui de l’an dernier. Le MCB, cette année, n’aura jamais été aussi grand, avec 50 000 m2 de surface. Et l’accueil des Championnats du monde promet aussi une grosse mobilisation. Ce sera d’une densité incroyable. L’aspect artistique sera particulièrement présent…

Pourquoi misez-vous sur cette dimension ?

La plupart des enquêtes auprès de nos visiteurs montrent que l’attente artistique est essentielle. Et, de toute façon, le MCB est un peu moins axé sur du salon d’achat. Il a plutôt un caractère événementiel. À travers leurs shows, les maisons du GDC et du MCB entendent prendre la main en termes artistiques. Nous aurons les plus grands coiffeurs du monde. En plus des talents confirmés, des shows seront dédiés aux jeunes talents de l’année. Car c’est aussi notre mission de les faire émerger et d’assurer la relève. Il faudrait au moins se dédoubler pour voir tout ce qui va se passer! Samedi soir se dérouleront, en même temps, le Tribu-te show et l’ouverture du Hairworld. Dimanche et lundi seront des jours de folie, avec, outre les shows, les ateliers techniques et les coiffeurs qui se produiront sur les scènes des stands.

L’association MCB-Hairworld est aussi un atout…

Le concours Hairworld ne s’est pas tenu à Paris depuis vingt-huit ans. Avec une cinquantaine de pays représentés, ce
sera du non-stop pendant deux jours et on aura une dimension internationale. Et puis, soyons un peu cocorico : l’équipe de France a énormément progressé, elle est très performante !

Et pour 2011, du nouveau ?

Ce qui est sûr, c’est le véritable besoin d’un rendez-vous annuel. Pierre Martin, le président de la FNC, l’a dit : « Il y aura un projet piloté par le MCB autour de la coiffure. » On devrait réussir à trouver un projet capable de satisfaire tout le monde, même si l’investissement de cette année reste exceptionnel.

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0