Manager plus pour gagner plus

Taille du texte: A A A

Issu d’une famille de coiffeurs depuis plusieurs générations, j’ai toujours entendu dire qu’il faut travailler dur pour y arriver et que l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt…

« Il ne faut pas compter ses heures… On ne peut pas tout déclarer car, en France, on paie trop de charges… » Avant, même le comptable estimait qu’une bonne année se soldait par un bilan à zéro. Ne pas déclarer 10 ou 20 % de son chiffre d’affaires (CA) était la seule règle. Encore aujourd’hui, il ne faut pas dire aux autres que ça marche au cas où l’on serait dénoncé au fisc.

Du coup, quand je dis à un coiffeur : « alors, ça marche bien ? – oh, c’est calme… » Ils ne se rendent pas compte qu’ils disent ça depuis des années ! Mais aujourd’hui, c’est souvent vrai, de nombreux patrons coiffeurs ne finissent plus le mois avec un Smic, car le modèle du salon de demain est aux antipodes de celui d’hier.

Les nouveaux leaders

L’euro et la carte à puce ont marqué la fin d’un cycle et éliminé la soupape qui permettait aux coiffeurs de bien vivre. Maintenant, pour un CA identique, il va falloir tout déclarer et payer plus de taxes ! Les temps ont changé et l’entrepreneur a conscience que sa vie, professionnelle et personnelle, doit être équilibrée. Si on lui parle de travail, il répond qu’il fait moins d’heures, qu’il passe du temps avec sa famille, a cinq semaines de vacances, et que ça marche !

Ces nouveaux leaders connaissent mieux que leurs aînés les techniques de management. Ils ont un plan, des objectifs, savent diriger, déléguer, contrôler, utiliser le marketing. Il faut recruter plus afin de ne pas être indispensable, grossir sa masse salariale pour augmenter le CA, et dégager plus de marge pour payer plus d’impôts. Ne pas tout déclarer équivaut à dévaloriser son entreprise.

L’entrepreneur cherche à payer des impôts pour la faire grandir, voire la vendre à terme. Il devra convaincre son banquier d’investir. Une bonne fin d’année pour son comptable est une distribution de dividendes. Si vous lui demandez si ça marche, il vous répondra : « Nous sommes débordés, ça marche au top. »

Les outils de demain

Il ne suffit plus de dominer son sujet, il faut aussi maîtriser divers outils ! Le leadership, la communication, la vente, le service, l’innovation… Le management, qui permet de fidéliser et d’épanouir les salariés qui, eux, fidélisent les clients…

Le marketing, qui permet de séduire émotionnellement de nouveaux clients et de remplir les colonnes de rendez-vous des dernières recrues.

Si vous ne changez pas, ce sont vos clients qui le feront !

Stéphane Amaru

www.facebook.com/stephaneamaru
www.stephaneamaru.com
Didact Hair Bulding 2, rue du Jour 75001 Paris 01 82 28 30 10

Partages
Partager avec nous votre avis ! 0