Des cheveux, oui, mais à quel prix ? Alerte au Propecia !

Taille du texte: A A A

Trouver des remèdes contre l’alopécie (chute de cheveux) ou la calvitie (absence de cheveux) est une préoccupation que vous connaissez bien. Vos clients qui en souffrent sont en effet toujours à la recherche du remède miracle qui viendra à bout de ce qu’ils considèrent parfois comme un handicap.

Les hommes peuvent avoir recours à leur coiffeur qui sait leur conseiller des traitements, mis au point par des marques capillaires qui, au sein de leurs pôles recherche et développement, travaillent à trouver des solutions à cette pathologie. Ils peuvent aussi consulter des spécialistes qui leur prescriront des traitements médicamenteux. Mais attention ! Certains médicaments disponibles sur le marché ne sont pas sans effets secondaires indésirables.

Tirer la sonnette d’alarme

Dès 2012, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) avait tiré la sonnette d’alarme concernant le finastéride (connu sous le nom de « Propecia » et génériques). « … Des cas de troubles de l’érection persistant après l’arrêt du traitement et de cancer du sein chez l’homme ont été rapportés. Ces effets indésirables font l’objet d’une surveillance approfondie par l’autorité sanitaire européenne », prévenait alors l’Agence.

En 2017, de nouveau, l’ANSM alerte sur les risques liés à la prise de finastéride 1 mg (vendu sous le nom Propecia® et génériques).

Votre rôle de prévention

Mais cette mise en garde n’est pas suffisante. Aujourd’hui, l’ANSM lance une alerte auprès des professionnels de la santé (médecins, pharmaciens…). Troubles sexuels, dépression, tendances suicidaires, autant d’effets non encore formellement prouvés mais redoutés car de nombreux cas ont pu être observés. Pour éviter les risques, vous avez, vous aussi, un rôle de prévention, votre mot à dire en tant que coiffeur ! Vous êtes un spécialiste du cheveu et êtes donc bien placé pour en parler à vos clients.

Mise à jour

Le ministère des Solidarités et de la Santé a récemment mis à jour sa notice d’informations sur le produit. « Des problèmes d’infertilité ont été rapportés chez des hommes traités par du finastéride […]. Il n’y a pas eu d’études cliniques au long cours menées sur l’effet du finastéride sur la fertilité chez l’homme. » Le ministère pointe également ses effets sur « des changements de l’humeur comme une humeur dépressive, une dépression et, moins fréquemment, des pensées suicidaires ont été rapportés chez des patients traités par Propecia ».

Catégories: Actualités
Partages
Partager avec nous votre avis ! 0