Vers un test capillaire avant de récupérer son permis

Taille du texte: A A A

Les cheveux pour prévenir l’alcool au volant ? Une idée pas si tirée par les cheveux…

L’alcool au volant est un fléau. Votre profession de coiffeur vous permet d’être proche du public et donc de participer à la sensibilisation. Mais là n’est plus le seul lien entre le problème de l’alcool au volant et les questions d’ordre capillaire. En effet, l’analyse de cheveux est un moyen « simple » et « fiable » de vérifier si une personne consomme de l’alcool ou, au contraire, a arrêté de boire.

C’est du moins le constat de l’Académie nationale de pharmacie qui recommande de recourir, de manière « systématique », aux tests capillaires avant de restituer un permis de conduire suspendu ou annulé. Les cheveux « constituent un véritable calendrier rétrospectif de la consommation d’alcool ». Sachant qu’ils poussent d’un centimètre par mois, leur analyse permet de retracer l’histoire de la consommation dans le temps. De parfaits mouchards en somme… Qu’en pensez-vous ?

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0