Un salon où le concept développement durable est optimal

Taille du texte: A A A

Conscience écolo oblige, le salon idéal est aussi celui qui respecte l’environnement et qui est pensé sur un axe développement durable.

Les salons Saint Algue du groupe Franck Provost ont ainsi effectué leur mutation verte il y a un peu plus de trois ans. « C’était un thème qui à l’époque prenait déjà pas mal d’ampleur, explique Floriane Zanetti, chef de la marque Saint Algue, alors que dans la coiffure il n’était pas du tout abordé. » Saint Algue avait un nom tout indiqué pour devenir le salon idéal « environnementalement » parlant…

Le groupe Provalliance a donc listé tous les postes de dépenses énergétiques pour les réduire systématiquement. « Nous avons mis des limitateurs d’eau sur les bacs à shampooing. On économise ainsi de 25 à 60 % d’eau. Pour l’éclairage, nous avons opté pour des halogènes fluo compact, ce qui a réduit de moitié notre consommation d’électricité, même chose pour notre électroménager qui est de classe A. » Jusqu’aux carrelages des salons, 100 % naturels et les peintures sans COV. Saint Algue développe également une gamme de soins 100 % bio à un prix accessible.

« Il y a encore quelques ajustements à faire, mais notre concept développement durable est vraiment optimal », affirme Floriane Zanetti. Une charte développement durable a été édictée pour que les clients puissent visualiser tous les gestes réalisés, et la marque a enregistré le plus fort taux de développement (jusqu’à 25 salons ouverts par an) et a vu son chiffre d’affaires augmenter de 15 % depuis cette rénovation. « Il y a eu une véritable prise de conscience, conclut Floriane Zanetti, cela s’est répercuté aussi sur la clientèle qui favoriserait ainsi le salon développement durable. »

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0