Schwarzkopf, l’avenir de jeunes défavorisés

Taille du texte: A A A

Depuis novembre 2010, Schwarzkopf Professional France a lancé au Maroc l’initiative Shaping Futures.

L’objectif de Schwarzkopf ? Permettre à des adolescents et à des jeunes adultes défavorisés des pays en voie de développement d’apprendre le métier de coiffeur.

Monté en partenariat avec l’organisation mondiale à but non lucratif SOS Children’s Village, qui accueille dans le monde entier des enfants orphelins et abandonnés, ce projet a également été lancé au Vietnam, en Inde et au Pérou, respectivement par les branches japonaise, allemande et espagnole du groupe Schwarzkopf.

Au Maroc, une vingtaine de jeunes entre 15 et 25 ans ont d’ores et déjà suivi le premier mois de formation. « Nous leur apprenons les basiques de la coiffure et nous leur fournissons f une mallette contenant l’équipement nécessaire pour se perfectionner, explique Sylver Boll, directeur PPS de Schwarzkopf Professional France. Nous débutons avec les connaissances essentielles, les principes d’hygiène, la maîtrise du peigne et du ciseau ainsi que les coupes standards. »

En octobre prochain, les jeunes poursuivront la formation avec quatre semaines supplémentaires au cours desquelles ils vont renforcer ces acquis et apprendre des nouvelles techniques de coupes plus poussées.

Les cours sont assurés par de grands noms de la coiffure, tous bénévoles et ayant pris à leur charge le billet d’avion pour se rendre à Casablanca. Parmi eux : Anna Podigora, Stéphane Houeix, Stéphane Amaru…

« Ces coiffeurs laissent le business de côté et s’engagent pour transmettre leur savoir-faire, dit Sylver Boll. Humainement, cette expérience est extraordinaire. Ces jeunes nous ont tous bluffés par leur volonté d’apprendre et nous avons hâte de les retrouver. »

Anne-Claire Genthialon


Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0