Ruée sur les rendez-vous en salon de coiffure !

Taille du texte: A A A

Les clients se ruent sur la prise de rendez-vous dans les salons de coiffure qui leur ont tant manqué ! Les plates-formes de rendez-vous en ligne doivent aussi répondre à la demande des coiffeurs, débordés et parfois inquiets. Flexy, Ikosoft, LeCiseau, Planity, Shortcuts et Wavy nous parlent de l’afflux des rendez-vous en ligne.

Deux mois plus tard… Les cheveux ont poussé, les couleurs se sont ternies, les racines sont apparues… Les clients ont besoin de retrouver leurs salons de coiffure ! Alors, ils se ruent pour prendre rendez-vous. Mais quand ? Les carnets de rendez-vous sont-ils déjà pleins ? La réouverture des salons de coiffure va connaître un flux de prises de rendez-vous, sans doute difficile à gérer. Comment faire face à la demande ? Et comment concilier ce rush avec les nouvelles mesures sanitaires que les clients et les coiffeurs en droit d’attendre ?

Pour Leslie Bazelot, Brand & Content Manager chez Flexy, il va être crucial de répondre à la demande, car le 11 mai marque le retour à une pleine activité du secteur et des salons. « On annonce un lundi noir dans les salons. Les coiffeurs auront à peine le temps de désinfecter le siège qu’un autre client va s’assoir à leur place. Et bien entendu, il va falloir qu’ils soient extrêmement efficaces tout en gardant le sourire. » Les messageries des coiffeurs ont vite été saturées. « Il y a un regain d’intérêt pour les systèmes de réservation en ligne comme Flexy. La sécurisation des rendez-vous devient un impératif. SMS de rappel, acompte à la réservation… autant d’outils qui permettent de rassurer les gérants de salon débordés. Impensable de laisser passer un créneau ! Dans l’attirail des coiffeurs, à côté des ciseaux, il y a désormais l’indispensable logiciel de réservation. »

Morgane Brosset, directrice marketing chez Ikosoft explique : « 60% de la population est dans les starting-blocks pour passer en premier chez son coiffeur et son esthéticienne. Pour la majorité d’entre eux, les plannings sont déjà complets sur une dizaine de jours. La réservation en ligne est en plein boom et devient indispensable ! C’est pourquoi il nous a paru évident d’offrir cette option pour accompagner la profession. » Ikosoft  a lancé les préinscriptions à sa plate-forme de réservation Beauty Planet gratuitement « pour offrir un avantage concurrentiel fort à nos salons cet été ». Morgane l’affirme, la communication est la clé en ces temps si particuliers, et la coiffure comme l’esthétique ont bien compris l’importance de garder le lien avec chaque client. « L’avenir est beau pour la profession, nous le construisons ensemble. » 

De leur côté, les fondateurs de la plate-forme LeCiseau précisent que les salons sont mobilisés  à 100% et se préparent à reprendre l’activité, avec un peu d’appréhension car la fiche technique coiffure n’est pas encore sortie. Les réservations sur la plate-forme ont redémarré très fort dès le 5 mai et le service clients est inondé d’appels. « L’équipe LeCiseau est sur le pont depuis plusieurs jours pour le lancement de la nouvelle offre de réservation en ligne sans réduction, et à -30%. Une grande nouveauté pour LeCiseau, très bien accueillie par ses partenaires ! »

Chez Planity, plus de 300 000 réservations en ligne depuis la réouverture de la plate-forme, le 1er mai. « La réservation en ligne permet de gérer ce flux car nous avons une réelle mesure du temps des prestations et les professionnels gagnent un temps considérable à ne pas répondre au téléphone pour se concentrer sur la préparation de la reprise. Ils pourront s’occuper pleinement de leur clientèle tout en respectant les mesures sanitaires, nous dit Jérémy Queroy, cofondateur de Planity. C’est un réel rush. La majorité de nos partenaires ont des taux de réservation en ligne à plus de 90 %, du jamais vu, habituellement les taux de réservation en ligne sont en moyenne à 50% des RDV. »

Fanny Mercier, Support marketing chez Shortcuts, déclare que la plate-forme a reçu une énorme demande de la part de ses clients et futurs clients – augmentation de 250 %. Pour faire respecter les gestes barrières, les salons sont quasiment obligés de mettre en place les rendez-vous en ligne, précise-t-elle. « Ce service permet d’organiser et d’optimiser de manière automatique le planning. Nous observons que même les salons dont le concept commercial est sans rendez-vous mettent en place ce service. Nous préconisons aussi la mise en place du paiement en ligne qui limite les contacts au salon. » Le planning va être bouleversé dans les mois à venir, ajoute Fanny. « E-Nomade sera très utile pour les managers et collaborateurs des salons, il permet de visualiser et de modifier le planning du salon sur smartphone. »

Augustin Charpentier, directeur opérationnel de Wavy  le confirme : « En effet, un gros rush est attendu du côté de nos salons. Certains ont commencé par élargir leurs plages horaires pour pouvoir accueillir plus de monde. Beaucoup d’entre eux, poussés par leurs clients, nous ont demandé très vite de rouvrir la réservation en ligne alors même qu’aucune annonce du gouvernement n’avait été faite. » Wavy a noté également un nouvel attrait pour la réservation en ligne pour beaucoup de salons, jusqu’ici réticents sur ce sujet. « Nous comptons deux fois plus de nouveaux clients sur la réservation en ligne cette dernière semaine que sur le mois de février. Nous relevons une augmentation de 75% de réservations en ligne sur la semaine dernière (par rapport à la première semaine de mars), alors que la moitié des salons ne l’ont pas encore activé ou réactivé. »

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0