Paris Hair Days, le nouveau rendez-vous des Coiffeurs stars

Taille du texte: A A A

Affiche remarquable pour la première édition de Paris Hair Days, qui s’est tenue les 25 et 26 septembre au Carrousel du Louvre.

Ce happening coiffure, destiné aux professionnels confirmés et aux jeunes talents, a pour vocation d’alterner en année impaire avec le Mondial Coiffure Beauté, événement leader du secteur.

 

Pari gagné par la programmation artistique ! Les deux journées ont été ponctuées de shows, d’ateliers techniques et de podiums d’éducation. Les visiteurs, certes trop peu nombreux pour cette première édition, ont pu admirer les nouvelles collections et se former aux techniques les plus avant-gardistes.

Les stars de la coiffure avaient bien répondu présents ! Les équipes d’Alexandre de Paris, Mazella & Palmer, Bruno Weppe & Formul’A, Toni&Guy, Marisol ou encore Coiffeur en France (FNC) étaient venues animer des podiums et partager leur savoir-faire.

 

Un espace a permis à une quinzaine de marques de proposer produits et nouveautés et une exposition mettait à l’honneur plusieurs décennies de coiffure en photographie. Les Paris Hair Days ont été marqués également par deux événements remarquables : la remise des prix de The Big One et le Tribute-Show.

Organisé par le magazine Tribu-te, la première édition du trophée The Big One a récompensé des talents selon quatre catégories : Avantgarde, Young Talent, Commercial, Afro Style.

Le jury – présidé par Angelo Seminara et composé du coiffeur David Lucas, du photographe Guillaume Girardot ou de la journaliste Florence Baumann – a sélectionné les lauréats parmi de nombreux dossiers-candidats. Le trophée The Big One, qui désigne le coiffeur iconique de l’année, a été décerné à Marisol.

 

La journée du dimanche s’est finie en beauté avec le Tribu-te Show.

L’équipe de Sassoon a ouvert le bal dans une ambiance so british ! Sur scène s’est dessinée en quelques coups de ciseaux une coupe « boyish», très tendance !

Andrew Collinge, plein d’humour, est venu nous bluffer avec son tour de main magique… Une démonstration de l’art du chignon !

Laurent Decreton s’est livré à un show basé sur la dualité. Ses muses, des créatures futuristes, jouaient les contrastes entre souplesse et rigueur.

Enfin, Desmond Murray et Angelo Seminara ont fermé le Tribu-te Show. Une première édition un peu timide, mais de très grande qualité !

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0