Le bon matos : le bol de coloration

Pascal Lombardo, collection Bionic, directeurs artistiques : Léo Mendelssohn et Pascal Lombardo, photo et Body Painting : Léo Mendelssohn
Pascal Lombardo, collection Bionic, directeurs artistiques : Léo Mendelssohn et Pascal Lombardo, photo et Body Painting : Léo Mendelssohn
Taille du texte: A A A

Ustensile essentiel du coloriste, le bol permet de préparer le mélange à appliquer sur la chevelure de la cliente. Son choix mérite réflexion. Amélie Fischer, formatrice à l’école Élysée Marbeuf nous livre ses conseils.

 

 

À quoi sert-il ?

Il est utilisé pour préparer le mélange de coloration, souvent un oxydant et un colorant. L’oxydant va permettre d’obtenir la couleur désirée et sa force déterminera la coloration ou la décoloration.

Comment le choisir ?

Il faut le choisir suffisamment évasé et profond pour pouvoir confortablement faire le mélange sans éclabousser partout. Comme en cuisine, il faut que le mélange soit parfaitement homogène !

Les différentes formes

En général, on trouve des bols ronds, éventuellement ovales, des formes adaptées au fouet.
La version ronde est à privilégier car c’est la plus pratique pour ensuite appliquer la couleur au pinceau. Vous pouvez aussi choisir de travailler avec un shaker.
Le mélange est plus facile…

  • ABONNEZ-VOUS pour lire cet article
Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0