L’Anses tire la sonnette d’alarme : attention aux colorations capillaires !

Taille du texte: A A A

Utilisés notamment en décoloration capillaire, les substances persulfates d’ammonium, de potassium et de sodium ont fait l’objet de travaux d’expertise de la part de l’Anses.

 

L’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) tire la sonnette d’alarme. Utilisés en tant qu’ingrédients dans les produits capillaires, les persulfates d’ammonium, de potassium et de sodium présentent, d’après les travaux réalisés récemment par l’Agence, des « risques pour la santé des professionnels de la coiffure et les consommateurs ». Plus de 1000 cas de pathologies professionnelles liées aux persulfates ont été recensés « asthmes, dermatites allergiques, rhinites, urticaires, choc anaphylactique et autres maladies respiratoires », et elles concernent majoritairement des coiffeurs.

Ces substances qui provoquent, conclut l’Agence, des réactions allergiques au niveau respiratoire et cutané représentent « la 2e cause des asthmes professionnels en lien avec les expositions aux produits chimiques, après les ammoniums quaternaires ». L’Anses recommande de « réduire au maximum l’exposition des professionnels et du grand public ».

Quelles sont les solutions ? Existe-t-il des alternatives ? Il est en tout cas nécessaire de veiller à plus de transparence concernant ces substances et leur dangerosité.

 

 

 

Catégories: Actualités
Partages
Partager avec nous votre avis ! 2