Jours fériés, heures sup’, congés payés : le point sur vos droits

Taille du texte: A A A

Après huit semaines de fermeture administrative, les salons de coiffure ont été pris d’assaut par les clients lors de leur réouverture, lundi 11 mai. Les employeurs ont bouleversé leur organisation pour faire face à la demande. L’occasion de faire le point sur les droits et obligations des employeurs de la convention collective de la coiffure, en matière d’heures supplémentaires et de congés payés.

 

 

PEUT-ON OUVRIR LES SALONS DE COIFFURE UN JOUR FÉRIÉ ?

Tous les salariés de la coiffure bénéficient de jours fériés chômés le 1er mai, le 25 décembre et le 1er janvier. L’employeur est autorisé à les faire travailler quatre jours au maximum sur les huit jours fériés annuels restants. Ce chiffre peut être porté à cinq jours, sur la base du volontariat et
par accord écrit. En revanche, le repos est imposé pour les travailleurs âgés
de moins de 18 ans. Deux possibilités s’offrent à l’employeur en cas de jours
fériés travaillés. Il peut soit majorer…

  • ABONNEZ-VOUS pour lire cet article
Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0