En tête à tête avec le duo The Barber Company : Jean et Alessandro

Taille du texte: A A A

Dans la coiffure, il n’est pas rare de rencontrer des couples ou des binômes qui travaillent ensemble. Certains pensent que c’est une hérésie, d’autres considèrent que cela cimente leur couple ou leur association. À deux, on est plus forts… Une façon de tout partager et le plus possible. Être à deux permet-il de faire naître le meilleur de chacun dans la vie professionnelle ?

Cette fois-ci, focus sur le duo de barbers le plus solide de Marseille : Jean et Alessandro, du salon The Barber Company. Le salon fait partie d’un groupe, dirigé par Jérôme Isnel, coiffeur depuis les années 1980 et franchisé du groupe Provalliance. Nous avons récemment découvert ce duo grâce à une vidéo Reel sur Instagram, le groupe met d’ailleurs un point d’honneur à développer une bonne communication. « L’objectif de ce type de contenus est d’apporter à notre clientèle de la transparence sur le caractère de nos équipes et l’ambiance au sein de nos salons », explique Claire Alapetite, assistante marketing et communication du groupe.

Coiffure à 2 : Stratégie gagnante ?



Quand et où vous êtes-vous rencontrés ?

La première rencontre a eu lieu au stage Barber d’American Crew il y a environ cinq ans.

Pourquoi et comment avez-vous décidé de travailler ensemble ?

Nous avons travaillé ensemble dans un premier salon Franck Provost, c’est là ou nous nous sommes rencontrés. Nous avions tous les deux un intérêt particulier pour le service masculin. Nous nous sommes spécialisés dans ce domaine. À la suite de plusieurs stages, nous avons enfin décidé d’ouvrir le premier salon The Barber Company sur Marseille, le résultat de notre travail acharné.

Est-ce un risque ou une force de travailler à deux ?

Jean : Être en duo est une force, car nous avons quelqu’un sur qui compter et s’appuyer. 

Alessandro : C’est une force car nous sommes complémentaires. Chacun à ses points forts dans des domaines spécifiques. 

Cette association a-t-elle intensifié vos liens, votre complicité ?

Jean : Oui, car au fil des années, nous avons appris à nous connaître, et nous sommes fiers d’être restés tous deux fidèles à notre alliance. Une réelle confiance est née. 

Alessandro : Oui, car nous connaissons à présent les attentes de l’un et de l’autre au travail. Une réelle complicité est née. Cela relève d’un esprit très familial.

Quel est l’intérêt de travailler en duo ?

Jean : Cela peut nous permettre de nous conforter dans nos choix en demandant l’avis d’une autre personne spécialisée. Nous pouvons échanger sur nos expériences et techniques personnelles afin de nous perfectionner toujours plus.

Alessandro : Cela nous permet d’avoir 2 avis différents (donc 2 fois moins de risques de se tromper dans la prise de décisions). Travailler à deux, c’est une bonne ambiance assurée. 

Qui est responsable de quoi au salon ?

Jean : Je suis le manager du salon. Je supervise l’équipe, les besoins du salon, les plannings… Je m’appuis toujours sur Alessandro pour m’épauler dans cette tâche (et surtout pour la formation des juniors). 

Alessandro : Je suis le bras droit du manager. Il sait qu’il peut compter sur moi tout au long de la journée, même durant les périodes difficiles (absentéisme, désaccord avec la clientèle, fort flux de clients…)

Vos projets ?

Jean : J’aimerais qu’Alessandro devienne responsable accompli de notre premier salon The Barber Company. Je souhaiterais qu’il me remplace pour pouvoir ouvrir d’autres commerces de la même enseigne. 

Alessandro : Mon projet serait de pouvoir prendre la succession de Jean dans son rôle de responsable. 


Pour toi, il est :


Jean (de Jean sur Alessandro)


3 mots qui le caractérisent ?

Performant, appliqué, assidu.

Au boulot, il est plutôt ?

Alessandro est très sympathique et accueillant. La bonne ambiance règne toujours, même dans les moments de gros rush.

Blond ou brun ?

Brun.

Ciseaux ou tondeuse ?

Il préfère les tondeuses.

Brushing ou wavy ?

Wavy.

Dégradé taper, middle ou high fade ?

Middle fade !

Barbe ou coupe ?

Alessandro doit préférer faire la coupe plutôt que la barbe.

Coiffeur homme ou femme ?

Homme sans hésitation !

Bac ou fauteuil ?

Fauteuil.


Alessandro (d’Alessandro sur Jean)


3 mots qui le caractérisent ?

À l’écoute, patient, investi.

Au boulot, il est plutôt ?

Jean est très investi dans son travail. Il donne le bon exemple à l’ensemble de l’équipe. Il est toujours à 100%.

Blond ou brun ?

Les bruns. 

Ciseaux ou tondeuse ?

Ciseaux.

Brushing ou wavy ?

Wavy.

Dégradé taper, middle ou high fade ?

Jean préfère le dégrade taper fade.

Barbe ou coupe ?

La coupe.

Coiffeur homme ou femme ?

Homme.

Bac ou fauteuil ?

Fauteuil.



Le mot de la fin

Jean : Je vous souhaite à tous de former un binôme comme le nôtre qui vous permettra d’aller au bout de chacun de vos projets. 

Alessandro : Merci à Biblond pour cette interview. On est le meilleur des duos, peace. (Rires)

Rejoignez-les sur Instagram : @thebarbercompanymarseille



Catégories: Actualités
Partages
Partager avec nous votre avis ! 0