CPF, un délai supplémentaire pour le DIF

Taille du texte: A A A

Le date limite pour transférer les droits acquis avant 2015 au titre du Droit individuel à la formation (DIF) sur le Compte personnel de formation (CPF), fixée initialement au 31 décembre 2020 a été prolongée de six mois, jusqu’au 30 juin 2021.

Élisabeth Borne, la ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, confirme ce report aujourd’hui, 21 janvier, auprès des chefs d’entreprise, et réaffirme l’intérêt pour tous, en ces temps difficiles de pandémie mondiale de Covid-19, de valoriser la formation professionnelle.



La formation, un levier essentiel

« La formation professionnelle est un levier essentiel d’accès ou de maintien dans l’emploi comme d’évolution et de reconversion pour tous les salariés, les jeunes arrivant sur le marché du travail et les demandeurs d’emploi […]. C’est également pour les entreprises un atout majeur afin d’affronter les difficultés engendrées par ce contexte inédit. La formation professionnelle est un levier de compétitivité de fidélisation et de motivation qui, je le crois, doit être au cœur de notre stratégie », déclare  Élisabeth Borne.

Jusqu’à 1 800 €…

Christophe Creux, fondateur de 2C2C Consulting, cabinet de conseil en RH et social, dédié aux professionnels de la coiffure, nous précise : Dans le magazine Biblond de décembre 2020, je vous informais de la fin des droits au DIF au 31 décembre 2020. Avec le délai annoncé par la ministre Élisabeth Borne, ces heures peuvent être inscrites sur le CPF jusqu’au 30 juin prochain. L’enjeu est de taille : les salariés qui avaient atteint le plafond de leur DIF peuvent créditer jusqu’à 1 800 € sur leur CPF ! »

Plus d’infos :  http://www.service-public.fr



Catégories: Actualités
Partages
Partager avec nous votre avis ! 0