Aymeric Sorin

Taille du texte: A A A

Voilà deux ans qu’Aymeric Sorin s’est envolé pour Londres, où il exerce dans un salon du quartier de Kensington. Avant cela, il a collaboré avec Éric Stipa et Éric Pfalzgraf. Titulaire d’un Brevet de maîtrise supérieur, il envisage de devenir formateur.

 

Votre accessoire fétiche ? Mes ciseaux 4,5 pouces, que certains appellent des ciseaux de couturière. Ils sont passe partout et je peux tout faire avec : effiler, couper une frange…

Votre style en quelques mots ? Naturel, glamour et simple. J’aime mettre en avant de beaux cheveux longs et ondulés.

Votre meilleur souvenir ? Lorsque j’ai fi nalisé ma collection 2012 : Release, ma toute
première ! J’ai pris beaucoup de plaisir, le shooting était passionnant.

Votre plus grosse gaffe ? Lors de mon examen de BP, le modèle que j’avais amené
pour la couleur n’était pas conforme… À la dernière minute, j’ai trouvé un modèle dans la rue et, finalement, je suis sorti premier de ma promotion !

Qui rêveriez-vous de coiffer ? Kate Middleton. Elle incarne le style que je défends.

Les pros que vous admirez le plus ? Ma maman, qui n’est pourtant pas coiffeuse ! Elle me coupait les cheveux quand j’étais enfant et c’est elle qui m’a donné envie de devenir coiffeur. Pour moi, c’est une pro !

Un conseil pour les jeunes ? Il faut se donner les moyens de concrétiser ses rêves, donner le meilleur de soi-même. Cela permet de ne jamais vivre dans le regret.

Et à part la coiffure ? Je suis un fana de course à pied et je rêve d’accomplir un marathon. Par ailleurs, j’adore voyager et je pars dès que je peux. Cela en apprend beaucoup sur la vie.

Votre voyage de rêve ? Parcourir les cinq continents en allant rencontrer les coiffeurs pour les former, les conseiller.

Partage
Partager avec nous votre avis ! 0