Aida M’Dalla : une femme d’affaires toujours plus engagée

Taille du texte: A A A

Fondatrice de la holding Groupe Allure et de la gamme AMD, Aïda M’Dalla poursuit son développement. Aujourd’hui, elle présente  des produits toujours plus écoresponsables.   

Dijonnaise d’origine tunisienne, Aïda M’Dalla a relevé un sacré défi. Avec pour unique bagage un CAP coiffure, elle a su s’imposer dans un monde régi par les hommes, celui de la coiffure à bas prix.

À la tête de 20 salons en France sous le nom Allure Coiffure – le premier fut ouvert en 1998 –, elle développe depuis 2011 une gamme de shampooings et soins capillaires. Pour répondre aux critiques dont elle fait l’objet, elle riposte en renommant sa gamme KRITIK en 2015.

Une gamme plus saine

Finalement, pour porter très haut ses origines tunisiennes dont elle est si fière, elle choisit de lancer une gamme sous son propre nom en 2017. On lui reproche une marque trop identitaire ? Aïda fait fi des remarques. Bien ancrée dans son époque, elle fait évoluer sa gamme pour la rendre plus saine.



Sans sulfate, sans parabène ni silicone, composée d’huiles essentielles, de collagène, de kératine et d’huile d’argan, elle se veut plus respectueuse de l’environnement mais aussi de la santé des collaborateurs et des clients. C’est tout naturellement qu’est née, tout récemment, la gamme bio Hair Organic, utilisée dans les salons Allure Coiffure et plébiscitée par les consommateurs.

Un nouveau défi

Elle entend aujourd’hui convaincre ses confrères coiffeurs de la qualité de ses produits. Son nouveau défi ? Que sa marque, dont le packaging est aussi repensé pour coller à l’air du temps, soit présente dans de nouveaux salons, autres que ceux d’Allure Coiffure. 

Catégories: Actualités
Partages
Partager avec nous votre avis ! 0