Le portrait : Sarah Hamizi, fondatrice de la Barbière de Paris

Taille du texte: A A A

Sarah Hamizi, alias « La Barbière de Paris », fut longtemps la seule femme barbière de la capitale, avant l’invasion par les hipsters. À la tête de huit adresses, elle fête les 20 ans de son concept dédié à la beauté masculine

 

 

« J’ai toujours voulu être barbière. Enfant, j’étais fascinée par mon grand-père quand il se rasait. La préparation, la gestuelle, le résultat… » Sarah est âgée de 18 ans lorsque Jean-Louis Bourrasseau et Osan Turak, tous deux maîtres-barbiers, lui transmettent les bases.





Diplômes en poche, cette amatrice d’art déploie sa vision personnelle du métier dans son premier barbershop à Paris. Doucement mais sûrement, La Barbière de Paris – son concept dédié à la beauté masculine – grandit. À l’étroit dans son échoppe, elle choisit …….

  • ABONNEZ-VOUS pour lire cet article
Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0