Stéphane Amaru : « The Hairfluencers est unique par son interaction avec le public »

Taille du texte: A A A

À l’occasion du concours Biblond The Hairfluencers qui se tiendra le 15 septembre prochain, lors du salon MCB by Beauté Sélection, nous avons posé 3 questions à nos jurés du concours . Aujourd’hui, Stéphane Amaru, creative business developper chez Aveda.

 

 

 

 

Propos recueillis par Emmanuelle Evina

Pourquoi avoir accepté de devenir juré pour le concours The Hairfluencers ?

D’abord parce que j’apprécie beaucoup le magazine Biblond, organisateur du concours. Et surtout, je suis intéressé par les nouveaux talents. Je suis également convaincu qu’il est impératif de se faire connaître pour être embauché ou pour recruter. Personnellement, les concours m’ont permis d’être connu et si j’avais l’âge ,je participerais à The Hairfluencers.

Quel est votre bilan de la journée de coaching des candidats qui s’est déroulée début juillet ?

C’est toujours intéressant de rencontrer et de connaître les candidats. Ils sont tous très axés compétition. Ils sont tous opportunistes, dans le bon sens du terme, c’est-à-dire prêts à gagner. Je pense que le coaching leur a donné un axe sur lequel s’appuyer pour travailler. Les candidats se sont dévoilés pendant cette journée et dans le même temps, ils ont appris à se connaître. D’ailleurs, je pense qu’après cette journée The Hairfluencers est devenu plus une « coopétition » qu’une compétition. Enfin, les candidats ont tous réussi à faire des coiffures très facilement. Preuve que l’éducation et la technique françaises progressent. C’est une bonne nouvelle !

Pourquoi, selon vous, The Hairfluencers est un concours différent de ceux qui existent déjà ?

Premièrement, The Hairfluencers est le seul concours où le vainqueur repart avec 2000 € en cash et une formation avec Ludovic Geheniaux. Je trouve cela formidable. J’ai participé à de nombreux concours qui demandaient beaucoup d’énergie, de temps et de préparation. Quand on repart avec une petite coupe, ce n’est pas satisfaisant ! Deuxièmement, je suis pour le système des battles car quand un coiffeur est rapide, il est bon. Et cela change des photos. Le public voit les candidats travailler, il y a une réelle interaction avec eux. J’espère qu’avec tous ces atouts The Hairfluencers se déroulera sur la grande scène du MCB l’an prochain.

 

 


Catégories: Actualités
Partages
Partager avec nous votre avis ! 0