Parcours : Théo d’Aléo

Taille du texte: A A A

 

« Quand j’étais petit, j’accompagnais ma maman au salon juste pour observer. Les odeurs, le travail d’équipe, la transformation puis le bonheur procuré à la cliente… Faire en sorte ce que les gens se sentent beaux et bien, c’est gratifiant pour le coiffeur », confie Théo d’Aléo, 25 ans.



Après avoir obtenu son bac à 17 ans, il décide de s’adonner à sa passion. Après un CAP et BP chez Franck Provost, il découvre l’univers des salons indépendants pour finalement ouvrir, en 2018, sa propre adresse…



  • ABONNEZ-VOUS pour lire cet article
Catégories: Actualités
Partages
Partager avec nous votre avis ! 0