Les cheveux au secours des grands brûlés

Taille du texte: A A A

Décidément, les cheveux sont toujours surprenants. Non seulement « la beauté des femmes est dans leur chevelure », comme l’affirme un proverbe italien, mais en plus ils s’avèrent utiles dans de nombreux cas, voire salutaires !

 

Nous vous avions parlé de Coiffeurs justes, association fondée par Thierry Gras qui récupère les cheveux afin de les utiliser comme isolant, engrais ou dépolluant des eaux.

Aujourd’hui, Capillum, une start-up de Clermont-Ferrand s’inscrit dans une démarche vertueuse en collectant les cheveux coupés pour soigner les grands brûlés.

« Nous avons pour projet de récupérer les cheveux coupés dans les différents salons de coiffure de Clermont-Ferrand. Nous allons en extraire la kératine. Cette molécule est utile pour les produits cosmétiques et a principalement des applications médicinales. Elle peut servir à favoriser la réparation de la peau chez les grands brûlés », explique James Taylor, cocréateur de Capillum avec Clément Baldellou.

 

 

Une trentaine de coiffeurs clermontois ont répondu présents à cet appel écoresponsable et local, ce qui permettra, selon les calculs des deux entrepreneurs, de récupérer plus de 375 000 litres de cheveux par an sur Clermont-Ferrand, et ainsi de les revaloriser.

« Nous souhaitons contribuer, via Capillum, à une démarche économique et environnementale. Les cheveux constituent actuellement un réel déchet. Ils se retrouvent dans les ordures ménagères, ils sont donc brûlés ou enfouis. Notre idée est de les valoriser en extrayant la kératine », ajoute Clément Baldellou.

Le projet Capillum de James Taylor et Clément Baldellou a brillé lors du concours national pour des projets innovants Les Élanceurs, organisé par le groupe La Poste. « Capillum a remporté le prix Partenaire Business », explique Stéphanie Bouillaud, déléguée de développement régional pour le groupe La Poste.

Plus de 57 millions de litres de déchets capillaires pourraient potentiellement être collectés chaque année en France. Voilà donc une nouvelle façon intelligente et responsable de recycler la matière cheveu.

 

Catégories: Actualités, S'informer
Partages
Partager avec nous votre avis ! 0