Le RSI invite les coiffeurs à consulter

Taille du texte: A A A

Une profession à risques

Sur les 16 % de coiffeurs ayant bénéficié de RSI Prévention Pro lors de l’expérimentation de 2010, 72 % souffraient de troubles musculo-squelettiques (TMS), 65 % connaissaient des problèmes de circulation veineuse, 40 % subissaient du stress et 23 % avaient des pathologies cutanées.

Mal de dos ? Maux de tête ? Jambes lourdes ? Peut-être serait-il temps de consulter ? Ça tombe bien, depuis le mois de mai, le Régime social des indépendants (RSI) invite les coiffeurs à se préoccuper de leur santé. À travers RSI Prévention Pro – son programme national de prévention des risques professionnels –, l’organisme, qui gère l’assurance maladie obligatoire pour 5,6 millions de chefs d’entreprises indépendants, offre une consultation médicale à 44 000 coiffeurs indépendants.

« En 2008, nous avions réalisé une enquête d’opinion sur l’ensemble des professions indépendantes, artisans, commerçants et professionnels libéraux, explique le docteur Pascal Perrot, médecin-conseil national du RSI. Nous avons ciblé 22 professions par rapport au niveau de risques. Les coiffeurs sont apparus comme une
des professions prioritaires. »

Concrètement, après avoir reçu par voie postale la brochure d’information et rempli le questionnaire pour décrire leurs
conditions de travail, les assurés disposent de deux ans pour bénéficier d’une consultation gratuite et sans avance de frais auprès de leur médecin traitant. « L’examen permet de dépister les pathologies liées à la profession et de
recevoir des conseils de prévention personnalisés. Dans notre brochure, nous présentons aussi des gestes simples comme les ciseaux adaptés, le travail assis… », détaille le docteur Perrot.

Simple, accessible, mais surtout nécessaire : lors de l’expérimentation du programme auprès des coiffeurs des régions Pays de la Loire et Picardie en 2010, 16 % des coiffeurs ont profité de cette consultation offerte. 80 % d’entre eux souffraient d’une pathologie liée au travail.

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0