Le prix du temps…

Taille du texte: A A A

Il va devenir de plus en plus difficile pour un coiffeur d’avoir de la trésorerie, si l’on continue tous à penser que le client préfère ne pas payer trop cher !

Donc de faire un « complexe du prix ». Peu à peu, en voulant jouer la carte du « pas cher », on se cannibalise et on réduit les marges, l’image, l’expertise et le plaisir de notre métier.

Alors pourquoi les prix de la coiffure en France ont-ils du mal à décoller ? Nous avons peur que le client n’aille ailleurs, n’est-ce pas ?

En fait, c’est vrai pour une catégorie de clients, mais nous devons faire une différence de priorité d’achat entre le client qui s’habille ville chez Décathlon et celui qui va chez Gucci ! Tout est là !

Certains clients pensent aussi : « si ce n’est pas cher, ce n’est pas bien »… Donc ils passent leur chemin si le prix leur semble sous-estimé.

De toute manière, le prix affiché décide aussi du temps d’exécution de la prestation.

Il serait dangereux aujourd’hui, compte tenu du coût du temps de travail, de facturer moins d’un euro TTC la minute, donc ce prix donne exactement le temps que le coiffeur devra passer avec son client : par exemple 25 euros donne 25 minutes de temps de travail.

Pour une journée de 8 heures, il faudra au moins 19 clients pour que ce soit rentable !

Y aviez-vous pensé avant ?

Votre salon peut être plein de monde et ne pas être rentable !

La meilleure façon de ne pas effrayer les clients est de monter le prix pour le manager ou le gérant, et laisser l’ancien prix en appel pour le reste de l’équipe. Vous pensez que c’est dévalorisant pour l’équipe ?

Mais si vous êtes le responsable, êtes-vous sûr que votre code vestimentaire et votre attitude ne vous distinguent vraiment pas des autres ?

De plus, la convention collective de la coiffure affecte bien différents coefficients pour chacun, selon ses diplômes, responsabilités, ancienneté…

Avez-vous le même salaire que votre dernière recrue ? Quoi qu’il en soit, nous ne « valons » pas le même prix !

Pourquoi cela paraît-il si étrange d’avoir plusieurs prix selon la personne qui vous coiffe dans le même lieu ? De l’apprenti au responsable de plusieurs salons, le salaire ne sera pas le même !

Qui doit payer le prix de l’expertise et de cette différence ? Le client, bien sûr !

Pour augmenter les prix, il faut augmenter la qualité, c’est aussi pour cela qu’existe la formation…

Si vos prix ne reflètent pas vos heures de formation, à quoi sert-elle ? Car une bonne formation délivre des « secrets », et voilà ce que le client paie en plus !

Avoir peur d’augmenter les tarifs prouve aussi un manque de confiance en soi ou en sa formation continue, d’où l’importance d’un bon choix de formation…

Combien de temps vos clientes jugent-elles acceptable de passer avec vous ? Ou plutôt, jusqu’à quel prix ?

Le salon de demain aura toutes les gammes de prix et, ainsi, il sera armé contre la concurrence.

Dans la coiffure, le secret de la créativité, c’est « inconscience plus beaucoup de confiance en soi » !

Jusqu’où aurez-vous confiance en vous pour pouvoir ainsi donner le « juste temps » de votre prestation rentable ?

Stéphane Amaru

www.stephaneamaru.com / www.facebook.com/stephaneamaru

Partages
Partager avec nous votre avis ! 0