Le bilan de la Fédération Nationale de Coiffure

Taille du texte: A A A

Ah, le printemps… C’est le moment choisi par la Fédération Nationale de la Coiffure pour faire l’état des lieux de la profession. Le bilan est en demi-teinte. Si on note une explosion des immatriculations, bien réparties entre les salariés entrepreneurs et les auto-entrepreneurs à domicile, on note également une très nette chute des reprises d’entreprises, de près de 11 %, soit le niveau le plus bas depuis quinze ans ! Les nouveaux arrivés dans le secteur sont… des nouvelles arrivées : une écrasante majorité de femmes, plus jeunes dans auto-entrepreneuriat. Les motivations sont presque identiques : d’une part, être indépendant et, d’autre part, créer son propre emploi. Alors que l’origine du projet est différente : les entrepreneurs avaient ce désir dès l’enfance, les auto-entrepreneurs, eux, étaient en majorité sans emploi. Par cette étude, on apprend également que le marché arrive à saturation (76 500 activités sur le territoire), que la formation des jeunes s’effectue surtout chez les franchisés et que les tarifs sont inférieurs à la moyenne dans la coiffure à domicile. D’où une situation financière particulièrement tendue. Voilà qui donne à réfléchir… Mais, soleil printanier oblige, nos coiffeurs sont plein d’espoir, puisque leur but reste de développer leur activité et leur clientèle !

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0