Interview de Nicolas Goncalves, ambassadeur Schwarzkopf

Taille du texte: A A A

« Devenir coiffeur ambassadeur d’une marque implique d’être toujours plus performant. C’est une façon de repousser certaines limites. »

  • Actu

Entre shootings photos et présentations de collections, il me reste un peu de temps à donner à la formation.

  • Son style en 2 mots

Décalé, perfectionniste.

  • Le mot coiffure qui le fait sourire

Bigoudi.

  • Son produit fétiche

Glamour Queen de Schwarzkopf.

  • Son outil fétiche

Les ciseaux Kasho en 4.5.

  • Ses techniques préférées

Morguin, Slicing & encoches.

  • Focus

Un commentaire sur ce look ? Vous savez, je suis toujours insatisfait, alors c’est plutôt à vous de me le dire !

  • Ce qui a changé depuis son statut d’Ambassadeur pour Schwarzkopf

C’est beaucoup plus de travail [rires]. Ça donne aussi le léger avantage d’être toujours en avance sur les tendances.

  • Votre concept de « Maison de Beauté » ?

C’est un salon sur deux niveaux avec deux ambiances musicales, zen à l’étage et pop au rez-de-chaussée, le reste c’est secret. Vous connaissez un client qui n‘aime pas le bien-être ?

Cette Maison, c’est offrir plus de services à nos clients. Modelage du corps, soin du visage, beauté des mains et des pieds, couleur, balayage, coupe, brush ou coiffure de soirée, maquillage… C’est simple, on peut rester chez nous toute une journée !

  • Ce que l’on devrait apprendre dans les écoles ?

Tous les basics cut… Et en BP, la gestion d‘entreprise !

  • Quelles grandes tendances voyez-vous pour la coiffure de demain ?

Le grand retour des lignes pures et académiques.

  • Dans dix ans ?

Dans dix ans… Je suis à L.A en train de coiffer Madonna (lol)… ou sur la lune ? Avec tous ceux que j’aime, ça c’est sûr.

Stan Zeller

Partages
Partager avec nous votre avis ! 0