Et si on taxait les robots ?

Réservé aux abonnés
Taille du texte: A A A

Telle est la proposition que défend Bernard Stalter, président de l’Unec et des chambres de métiers et de l’artisanat auprès des Pouvoirs publics. Une solution qui pourrait, selon lui, apporter une meilleure justice sociale, économique et entrepreneuriale.

#01 – COMBLER LE TROU DE LA SÉCU

Publié mi-juin, le rapport annuel de la commission des comptes de la Sécurité sociale indique que les comptes de la Sécu devraient replonger dans le rouge cette année, alors qu’ils étaient attendus à l’équilibre. « La Sécu va être déficitaire de 3 milliards d’euros supplémentaires et ce n’est pas près de s’arranger car il y a de moins en moins de gens qui payent pour la Sécu », constate Bernard Stalter. Et ceux qui payent, selon lui, sont toujours les mêmes : les artisans ! « L’artisanat, dont fait partie la coiffure, ce sont des métiers à forte densité de main d’oeuvre non délocalisables. Mais il n’y a pas de raison que nous soyons les seuls à financer la protection sociale française », s’insurge-t-il. Et le président de l’Unec de…

  • ABONNEZ-VOUS pour lire cet article

Abonnez-vous

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0