Environnement : Couleurs Gaïa ou l’écologie en ADN

Taille du texte: A A A

Faire du respect des cheveux, de l’homme et de la nature le nouvel univers des coiffeurs est le credo des deux fondatrices de Couleurs Gaïa. Aujourd’hui, l’entreprise dirigée par Benoît Bodineau va plus loin que la simple certification bio pour ses produits en misant sur le vrac et en engageant un vaste plan de réduction de son empreinte carbone.

 

 

Couleurs Gaïa est née en 2005 d’une rencontre entre deux femmes, Bénédicte Boisdron, coiffeuse, et Hélène Landreau, bio-esthéticienne, qui partageaient l’envie de créer une marque de coloration respectueuse de la nature, mais aussi de la santé de leurs clientes. Elles axent donc leurs recherches sur la coloration végétale avant de lancer en 2010 une gamme de soins capillaires bio. Depuis, la marque a fait du chemin en obtenant les certifications Vegan, Natrue et Cosmos. « Depuis deux ans, nos colorations sont 100 % naturelles, 100 % végétales et certifiées bio », précise Benoît Bodineau qui dirige l’entreprise depuis 2017. Un défi, car qui dit coloration végétale sous-entend sourcing des poudres dans des pays lointains tels l’Inde, le Pakistan ou encore l’Iran. Selon lui, tous les membres de l’entreprise ont une démarche personnelle orientée vers la protection de l’environnement. Une démarche qui joue un rôle non négligeable dans les recrutements des salariés. « Une personne qui n’aurait pas les mêmes valeurs que nous ne se sentirait pas bien chez Couleurs Gaïa », affirme Benoît.

 





  • ABONNEZ-VOUS pour lire cet article
Catégories: Actualités