Communiquer autour de la réouverture des salons, selon Nadia Bouchikhi…

Salon Nadia Bouchikhi, photos Daniel Pister.
Salon Nadia Bouchikhi, photos Daniel Pister.
Taille du texte: A A A

Masques, lunettes, visières… Voilà les coiffeurs parés pour cette nouvelle façon de travailler. Nadia Bouchikhi partage avec nous les dispositions qu’elle a prises pour accueillir ses clients en toute sécurité, en assurant le respect des consignes pour eux et pour ses équipes.

Très impliqués au cours de cette crise sanitaire, Nadia Bouchikhi et Daniel Pister ont tenu à rendre hommage à ceux qui se sont mis en danger durant cette période, personnels soignants, corps médical, aides aux personnes… De très belles photos ont magnifié cet engagement tout au long de ces semaines de confinement et au-delà.

« Depuis l’ouverture de mon salon, l’hygiène a toujours été au premier plan. Nettoyage, désinfection et stérilisation, tout a toujours été à usage unique. Dans notre clientèle nous avons beaucoup de médecins, infirmières… et c’est de façon très naturelle qu’avec mon homme, Daniel, nous avons voulu, pendant le confinement, mettre, le plus simplement possible, le corps médical en avant », nous explique Nadia.

Pour la réouverture des salons, le mot d’ordre absolu de Nadia Bouchikhi, ambassadrice Mizutani, est l’hygiène ! Son salon a été repensé pour suivre scrupuleusement les consignes et plus encore… Rendez-vous à l’heure précise pour ne pas créer d’attente, port du masque obligatoire, gel hydroalcoolique, absence de vestiaire… Nadia a pensé à tout ! Coiffeuse et créatrice dans l’âme, Nadia a communiqué visuellement sur la réouverture et le respect des directives.

Daniel Pister, photographe passionné et impliqué, a pris les photos qui ont rythmé cette nouvelle forme de communication. « En tant que passionné de communication, photographe spécialisé dans la coiffure et les photos mises en scène, j’ai pris un plaisir de “ouf” à créer tous ces visuels sur le sujet du confinement et de l’hygiène, se réjouit Daniel. Confiné avec ma muse, Nadia,  j’ai voulu conceptualiser la com. de réouverture d’un salon après les mesures sanitaires imposées. Dynamique, voire interactive, la profession peut se projeter positivement. »

Catégories: Actualités
Partages
Partager avec nous votre avis ! 1