Biblond The Hairfluencers, portrait de la finaliste Alexia Fedidah

Taille du texte: A A A

En cette semaine de rentrée – ou de pré-rentrée –, nous vous présentons chaque jour un des six finalistes de notre concours Biblond The Hairfluencers. Ils seront sur la scène du MCB by BS le 15 septembre prochain, à 14h45, sur le workshow 2, pour nous éblouir et nous faire partager leur passion…

 

 

Alexia Fedidah : une passion pour les concours

Par Emmanuelle Evina

Du haut de ses 29 ans, la jolie Alexia Fedidah n’a pas froid aux yeux. Après une année à Montréal, elle rentre en France et décide d’ouvrir son salon cet été à Montpellier, sa ville natale. « Mon père est entrepreneur, il m’a aidé à trouver un emplacement de rêve de 125 m2 dans une rue très passagère. » C’est donc un véritable pôle de beauté qu’elle vient de créer avec, en plus de la coiffure, trois espaces loués à une prothésiste ongulaire, une esthéticienne et une masseuse. Mais pourquoi se lancer dans le concours The Hairfluencers alors qu’elle a déjà beaucoup à faire avec l’ouverture de son salon ? « Parce que j’adore les concours qui sont le moteur de ma vie », répond-elle. Et des victoires, Alexia Fedidah en a déjà remporté de nombreuses. Jugez plutôt : en plus des concours Beauté Sélection qu’elle a gagnés, Alexia Fedidah peut s’enorgueillir de 70 victoires internationales ! Mieux encore, Alexia avait participé au premier concours de Biblond où elle avait emporté le vote du public.

Autre source de motivation pour son inscription à The Hairfluencers : « J’adore les trois jurés, Jérôme Guézou, Stéphane Amaru et Ludovic Geheniaux. Ce concours va me permettre d’enrichir mes connaissances auprès d’eux. » Déjà, Alexia a bien profité de la journée de coaching proposée début juillet par Biblond avec Stéphane Amaru et Jérôme Guézou. « Les deux coachs m’ont confirmé que mon idée de départ pour mon total look était bonne, se félicite-t-elle. Et ils m’ont donné de nombreux conseils précieux pour la suite. » Comme tous les autres concurrents, Alexia profite de l’été pour s’entraîner pour les battles et pour peaufiner son total look. « Même si je ne gagne pas, The Hairfluencers m’aura permis de me mesurer avec d’autres coiffeurs talentueux et de rencontrer trois coiffeurs de renom que je respecte énormément. D’ailleurs, je rêve de faire une formation avec Ludovic Geheniaux. »

 

Catégories: Actualités
Partages
Partager avec nous votre avis ! 0