Trop diplômée pour devenir coiffeuse, elle appelle aux dons

Taille du texte: A A A

Stéphanie Del Fiacco a toujours rêvé d’être coiffeuse. Un rêve qui lui a été refusé. Son tort : elle est trop diplômée.

C’est une histoire rocambolesque que nous relayons ici : celle de Stéphanie Del Fiacco. Cette jeune femme de 26 ans s’est toujours rêvée coiffeuse, elle confie à ce propos : « La nuit, je rêve de coiffures. C’est plus qu’une passion, c’est une obsession ! ». D’ailleurs, Stéphanie a d’ores et déjà pensé à donner une orientation a son projet de carrière professionnelle dans la coiffure : elle deviendra socio-coiffeuse.

« Je veux offrir la possibilité aux demandeurs d’emploi de retrouver un travail en améliorant leur apparence.

Cependant, ayant des résultats scolaires prometteurs, les professeurs de Stéphanie, ainsi que sa famille, la poussent à poursuivre des études supérieures. Avec un BAC + 5 en poche, Stéphanie devient Conseillère en économies sociales et familiales. Mais sa passion pour la coiffure est intacte. Décidée et ne trouvant pas d’emploi en lien avec ses études, elle est déterminée à passer son CAP de coiffure.

Elle découvre alors qu’une formation adulte coûte 4 000 €. Une somme dont elle ne dispose pas…

« Pôle Emploi, BGE, mission locale… Personne ne veut m’aider car financer une personne avec un BAC + 5, ça ne se fait pas. »

Pour autant, la coiffeuse en herbe ne se laisse pas abattre et a de la suite dans les idées. Voilà pourquoi Stéphanie a décidé de créer une cagnotte en ligne, dans l’espoir de pouvoir suivre la formation dont elle rêve dès l’année prochaine « même avec 1 € symbolique. J’offre une coiffure à tous ceux qui miseront 10 € et ainsi de suite. Aidez-moi à réaliser mon rêve et votre générosité sera récompensée en coiffure ! »

Pour adresser vos dons à Stéphanie, rendez-vous sur le site http://www.leetchi.com/c/mon-reve-devenir-socio-coiffeuse ou contactez-la au 07 82 81 49 70.

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0