Suivre les coiffeurs pas à pas

Taille du texte: A A A

Quand Jean-Paul Brosset, PDG d’Ikosoft, a répondu au début des années 1990 à un appel d’offre de L’Oréal en Belgique, pour réaliser un logiciel adapté aux besoins des salons de coiffure, il était loin de se douter que cette activité allait presque devenir le coeur de son métier. « Je suis ingénieur informatique, j’avais jusque-là surtout travaillé dans de grands centres de recherches. »

Aujourd’hui, plus de 18 000 salons en France et ailleurs utilisent son système Merlin x2. « J’aime essayer de voir ce que la technologie peut apporter à une profession. Ikosoft aide les salons à se développer en se concentrant sur la relation client. » Cette démarche se base sur l’expérience terrain.

Toutes les deux semaines, un point est fait sur le carnet client du salon. Un courrier de remerciement est envoyé à chaque cliente pour sa première visite, même chose pour les anniversaires. « C’est sur les clients perdus que nous sommes les meilleurs, explique le PDG d’Ikosoft, avec un taux de récupération de 27 %. Notre système augmente aussi considérablement le nombre de deuxième visite. »

Ikosoft envoie en moyenne 50 000 courriers par mois. « Nous sommes presque une imprimerie », commente Jean- Paul Brosset. Ikosoft se charge aussi d’envoyer des sms d’offres promotionnelles ciblées sur une journée où votre salon risque d’être vide.

Il projette, à partir du MCB, de mettre en place un coaching en deux étapes, audit du salon et mise en place d’un plan d’actions avec les collaborateurs. « Il s’agit de suivre pas à pas les coiffeurs, sur une année, et de leur fixer des objectifs. »

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0