Se développer beauté

Taille du texte: A A A

Et si on décloisonnait le monde de la beauté ? Alors que la fréquentation des salons reste tristounette et que les coiffeurs français ne se classent pas parmi les champions de la revente, la solution pour booster les chiffres d’affaires pourrait bien venir d’ailleurs…

Et pourquoi pas de l’esthétique ? Maquillage, soins du corps et du visage, conseil en image, manucure, et même compléments alimentaires ! Autant de prestations beauté qui pourraient permettre d’élargir l’offre du salon. Et de marquer sa différence lorsque les concurrents ne se cantonnent qu’à une proposition unique. À l’heure où les rapprochements entre coiffure et esthétique ne font que commencer en France, vos interrogations sont nombreuses. Biblond fait le point.

D’abord, il y a la crainte de devoir jongler entre le coeur du métier (coupe, brushing, etc.) et de nouveaux services, relevant de l’esthétique cette fois, comme une sorte de professionnel multifonctions, capable de se dédoubler, de tout gérer… Vos clients fidèles vous en voudraient de tout mélanger !

La coiffure est un métier, l’esthétique en est un autre, voire plusieurs autres. Personne ne vous demande de sortir de votre champ de compétences. « Les deux peuvent très bien fonctionner en parallèle et en parfaite symbiose », assure Philip Morano, directeur de la biosthétique France qui commercialise des produits de beauté globale. Un coiffeur peut compléter sa formation en « acquérant des notions additionnelles », comme le souligne Elisabeth Mahaut, responsable nationale de Pigier Création, notamment pour approfondir sa connaissance en matière de produits et de soins.

Mais il ne se transformera pas d’un coup de baguette en esthéticienne. « Il s’agit pour chacun d’un métier à part entière », ajoute Elisabeth Mahaut, tandis qu’Ariane Boulogne, en charge du marketing opérationnel de Davines, confirme : « un coiffeur est un spécialiste du cheveu, une esthéticienne se concentre sur le corps ».

Chez Timeless By Alain Divert, chacun a ses propres responsabilités. « Nous avons embauché des esthéticiennes spécialisées, car nous sommes bien conscients qu’il s’agit de deux métiers différents avec un but commun, rendre la femme belle. » S’il s’agit véritablement d’approfondir ces liens, Sandra Praduroux, responsable d’un salon Medley, vante les mérites du travail d’équipe : « Les différents corps de métiers d’un salon à la beauté globale apportent une richesse dans le diagnostic et le conseil. » Chacun avec son regard et ses compétences particulières.

Mais pour accueillir de nouveaux services, ou plus simplement une gamme de produits de beauté à la revente, ne va-t-il pas falloir pousser les murs ? Le salon, dédié uniquement à la coiffure, n’est-il pas déjà plein à craquer ? Pour François Lévy, président d’Exquise Beauté, l’esthétique doit « s’intégrer à l’espace du salon » et non pas tout bousculer : l’option qu’il propose n’exige d’ailleurs aucun aménagement supplémentaire.

Des soins du corps ou une épilation impliquent en revanche l’installation d’un espace isolé pour disposer d’une cabine. À cette exception évidente près, « il n’y a pas d’investissement lourd, juste une disposition intelligente des éléments : chaise haute pour le maquillage, miroir, tablette de présentation des produits, espace revente… », cite Sandra Praduroux qui travaille pour Medley rive droite.

Vanessa Ghorayeb de Cindarella fait preuve d’un enthousiasme un peu plus mesuré. « Les meubles d’esthétique sont généralement encombrants, explique-t-elle, tous les salons ne peuvent pas s’équiper. Les exemples que nous avons sont ceux de salons de luxe avec une déco soignée et réservés à une clientèle plutôt aisée. »

Ce que ne dément pas Anthony Desmars de Pivot Point qui pense également que le concept est réservé pour l’instant à « une clientèle “argentée”, mais le marché qui est à développer a un potentiel énorme ».

Et finalement tout cela pour quoi ? Le mariage esthétique-coiffure représente-t-il véritablement une valeur ajoutée ? La cliente sera-t-elle sensible à cette nouvelle offre ? Aucun doute pour nos spécialistes : le fait de concentrer divers services en un endroit consacré à la beauté est plutôt apprécié des clientes pressées, comme de celles qui cèderont à la tentation d’un soin supplémentaire pour prolonger un instant de bien-être ou peaufiner leur look.

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0