Réouverture des salons : 8 m2 qui font débat

Taille du texte: A A A

« Ouf » de soulagement ce mardi 24 novembre à la suite de l’allocution du président de la république.

Après un mois de fermeture administrative, les salons pourront rouvrir dès samedi 28 novembre, comme tous les commerces jugés non essentiels pendant le confinement. Si la nouvelle a été plutôt bien accueillie, les questions sur les conditions d’accueil font débat. En effet, contrairement au déconfinement du mois de mai, ce ne sont plus 4 m2 par personne qui sont imposés mais 8 m2. Concrètement ? Cette jauge se compte hors personnel et sur la surface totale de l’établissement. Par exemple, pour un salon de 60 m2, il suffit de diviser cette surface par 8 soit un résultat de 7,5. Vous aurez donc le droit d’accueillir 7 clients à la fois.



Si un client vient accompagné (de son enfant pour un parent ou d’une aide pour une personne âgée), cette jauge ne compte pas. Toutefois, elle pourrait être à votre avantage par rapport aux 4m2 mis en place précédemment. En effet, contrairement à la première réouverture en mai, cette jauge inclut la surface totale du salon et non une surface déduite des parties occupées comme le bac à shampooing ou la caisse. Et cette fois, les salariés ne sont pas inclus dans le nombre de personnes acceptées dans le salon.

Ces conditions d’accueil nécessitent un peu plus de réflexion dans un salon de coiffure que dans une boutique. Vous devez anticiper la durée que prendra la prestation. Car la cliente en attente avec sa pose de coloration compte dans cette jauge. Pensez donc à bien préciser à chaque prise de rendez-vous la prestation attendue et le temps qu’elle prendra…

Rappelons que la surface moyenne d’un salon de coiffure en France est de 50 m2 donc avec possibilité d’accueillir à ce jour 6 clients simultanément. La période des fêtes étant primordiale pour un salon de coiffure, il va peut-être falloir réfléchir à l’organisation pour compenser la perte de chiffre d’affaires conséquente de ces restrictions d’accueil. En élargissant, par exemple, les horaires d’ouverture (qui ne pourront toutefois pas dépasser 21 h comme le protocole l’impose) ou le nombre de jours d’ouverture.  



Catégories: Actualités
Partages
Partager avec nous votre avis ! 0