Prévoir et éviter les allergies

Taille du texte: A A A

Les coiffeurs sont particulièrement sujets aux affections respiratoires et cutanées, du fait des produits qu’ils manipulent. Tout comme les TMS, les symptômes ne doivent pas être négligés car de nombreux parcours professionnels peuvent être stoppés par ces affections invalidantes.

 

La manipulation de shampooings, de produits de coloration, de décoloration, de permanente ou de défrisage, expose les professionnels de la coiffure à des substances chimiques dangereuses. Susceptibles de pénétrer dans l’organisme par inhalation, contact avec la peau, voire ingestion, elles provoquent notamment des affections cutanées ou respiratoires : eczéma, asthme, rhinite… Le risque d’être atteint d’une allergie, deuxième cause de maladie professionnelle chez les coiffeurs, est à prendre au sérieux car une fois la maladie déclarée, tout contact avec la substance en cause peut provoquer une crise.
Ces affections peuvent entraîner un coût social, humain et financier important.
Si l’on prend par exemple la pratique répétitive du shampooing pratiqué par la majorité du personnel d’un salon, on identifie de nombreuses causes qui vont
provoquer des réactions cutanées :

• certaines substances entrant dans la composition des shampooings sont allergisantes et irritantes

• le contact avec l’eau et le shampooing détruit le film protecteur de la peau

• les variations de température de l’eau accentuent ce processus

• pour ceux qui font de nombreux shampooings, les risques augmentent

• les mains sont souvent nettoyées avec le shampooing et essuyées avec une serviette humide

• le port de bijoux empêche le nettoyage et l’essuyage corrects des mains et certains métaux présents dans ces bijoux (nickel, chrome) peuvent favoriser des allergies

 

AVEC POUR CONSÉQUENCE :
Irritations cutanées :
rougeurs, desquamations, fissures, crevasses
Allergies cutanées :
rougeurs, démangeaisons, eczémas. Irritations oculaires,
du nez, de la gorge (pour la décoloration, la coloration, la
permanente)

 

Les précautions à mettre en place

• Varier les taches du personnel afin de diminuer la fréquence des shampooings

• Se laver les mains avec des savons neutres ou surgras

• S’essuyer les mains avec une serviette sèche en les tamponnant sans les frotter

• Éviter le port de bijoux

• Appliquer des crèmes protectrices en début de poste

• Appliquer des crèmes régénératrices après chaque fin de poste

• En cas de mains sensibles ou abîmées, porter des gants de protection pendant le shampooing

• En hiver, pour se protéger du froid qui aggrave les irritations cutanées, porter des gants à l’extérieur 

 

Toutes ces recommandations sont à étendre aux postes décoloration, coloration, permanente, défrisage, en y ajoutant les précautions suivantes :

• Préparer les mélanges sous un système d’aération, éviter de respirer au-dessus du bol de préparation

• Utiliser des substances peu volatiles (poudre compacte, granulés, huile, pâte)

• Veiller à une bonne aération générale du salon

 

Les particules et les vapeurs à l’origine des maladies respiratoires sont invisibles et peuvent rester en suspension dans l’air pendant des heures. L’utilisation de systèmes d’extraction de l’air permet de lutter contre ces pollutions et par conséquent d’éviter les affections respiratoires.

La ventilation localisée permet l’extraction des polluants à la source par aspiration. La ventilation générale renouvelle l’air ambiant et permet de diluer et d’extraire les polluants qui n’ont pas été captés par la ventilation localisée, en particulier les fixateurs, les laques et les sprays.

 

Aujourd’hui, il reste beaucoup à faire pour éduquer et s’équiper afin de mieux prévenir les allergies.

 

Martine Houdré

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0