Pierrick Beringer, 28 ans la corde sensible

Taille du texte: A A A

Pierrick Beringer cogère un salon de coiffure à Poitiers. Il déborde d’idées et de projets qui l’ont déjà emmené dans les coulisses de défilés prestigieux.

 

Découverte du métier : Pierrick a eu une vie avant la coiffure. Une vie de musicien, élève au Conservatoire de Poitiers, et de professeur de saxophone.

« À 22 ans, j’ai rencontré Jérémy Blanc. C’est grâce à cette rencontre que je me suis alors passionné pour la coiffure. C’est arrivé au moment où j’avais envie de tout changer dans ma vie et de prendre un nouveau virage. J’ai donc arrêté la musique et mes études. »

Il passe les épreuves en candidat libre, obtient le diplôme et ouvre son salon à Poitiers en association avec Jérémy.

 

L’aventure : En 2009, son commercial Tigi lui propose de participer au show qu’il organise chaque
année aux Sables-d’Olonne. Au cours d’une soirée, il rencontre Alain Gérard, PDG France/Belgique de la marque. « J’intègre alors, en janvier 2011, l’équipe des Art Directors Tigi. »

S’ensuivent des shootings pour des magazines professionnels de coiffure, une participation à l’émission Cinéstyle sur Orange Ciné Géant en 2010. «

J’ai été également présent en tant que coiffeur les 1er et 2 octobre 2011 lors de la Fashion Week, pour les défilés de Pam Hogg et Kenzo. »

Pierrick est récemment rentré de Colombie où il a présenté, avec son associé, son premier show Beautiful Nightmare.

 

La suite : Pierrick ne pense qu’à « pousser le mot coiffure vers le haut, parcourir le monde et faire rêver les gens en transmettant mon savoir. »

 

Le petit plus : « La musique fait toujours partie de ma vie. Elle est très importante à mes yeux, même si je ne joue plus, aujourd’hui j’écoute de la musique 24 heures sur 24. Elle reste pour moi une grande source d’inspiration dans mon métier de coiffeur. »

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0