Olivier Dufresne

Taille du texte: A A A

Fondateur de l’enseigne bordelaise Figure Libre, Olivier Dufresne allie des compétences de coiffeur et d’entrepreneur.

« Pour marquer sa différence, il n’y a qu’un secret : le travail. Mes collaborateurs travaillent un ou deux ans presque 7 jours sur 7. Ils doivent penser coiffure, boire coiffure, rêver coiffure ! S’ils se montrent capables de tenir ce rythme, ils seront bons. Pour moi, trois éléments définissent un bon coiffeur : il doit savoir placer ses volumes, travailler ses zones et faire des choix de longueurs. Le reste, c’est de la coiffure paillette.

Notre collection 2009 s’appuie sur une idée directrice : le blanc. Nous nous sommes concentrés sur le fond, puis nous avons choisi vêtements et coiffure. Nous finissons toujours ce processus créatif en choisissant le nom de la collection. Au cours de la création, chacun impose son style, sa personnalité.

Je suis un autodidacte… J’ai appris en regardant, en France d’abord, chez Pierre Daudet, puis outre-Manche, à Manchester, avec Guy Kramer. Aujourd’hui, je suis chef d’entreprise, mais je continue à exercer en salon trois jours par semaine. C’est indispensable pour avoir une vision du marché actuel. Il faut sans cesse se lancer dans de nouveaux challenges pour avancer. Pour ma part, je suis désormais directeur du développement de Saco France. Nous ouvrons une académie à Bordeaux. Un défi ! »

Partage
Partager avec nous votre avis ! 0