L’homme : pour une consultation maîtrisée

Réservé aux abonnés
Taille du texte: A A A

Selon l’adage, le client est roi. Mais satisfaire sa demande peut parfois entraîner le coiffeur dans des situations complexes. Comment ne pas se laisser déborder par un client surinformé ?
Comment garder les rênes de votre prestation et être force de propositions ? Quelques clés.

La révolution numérique a complètement bouleversé les codes des prestations et de la vente. Les consommateurs ont accès à une multitude de données et ont souvent une connaissance très pointue des services et des produits qu’ils envisagent d’acheter. « Bonjour, pouvez-vous utiliser la tondeuse avec un sabot de 4,5 ? » ou encore « Je ne veux pas de shampooing, je viens d’en faire un ce matin ».
« Il n’est plus rare que les clients disent aux coiffeurs comment travailler », souligne le formateur et ambassadeur Samy Petot. Dès lors, les coiffeurs ont tout intérêt, lors de la consultation, à dialoguer, à observer pour conseiller sans imposer et sans froisser la susceptibilité du client. Car on le sait tous : un client satisfait est un client qui revient.

Écouter son client

Finalement, pour le client, les idées sont là, les envies et les besoins aussi. Reste à écouter pour mieux les traduire.
Vous devez être à l’écoute et ne pas l’interrompre avant d’avoir correctement saisi ses exigences. Cette écoute peut être ponctuée de quelques hochements de tête lorsque le client énonce un fait qui vous semble correct, mais il est aussi important de le regarder dans les yeux. Que le client soit nouveau ou pas…

  • ABONNEZ-VOUS pour lire cet article

Abonnez-vous

Catégories: Actualités
Partages
Partager avec nous votre avis ! 0