Le portrait : Cathy Batit, formatrice et ambassadrice Eugène Perma

Taille du texte: A A A

Cathy Batit avait déjà fait la preuve de son talent artistique ou pédagogique. Depuis peu, elle relève un nouveau défi : elle a dessiné, produit et breveté Hairblade, un outil de coupe.

 

 

On connaissait déjà sa créativité débordante ou son goût de la transmission… Aujourd’hui, Cathy Batit endosse un nouveau rôle. Avec son mari, elle vient d’inventer un nouvel outil de coupe. Lancé officiellement au MCB en septembre, le Hairblade séduit déjà de nombreux coiffeurs. Et pour cause ! « Il nous a fallu cinq ans pour le développer. Je travaillais exclusivement avec des ciseaux quand on m’a mis un feather dans les mains. Une fois le geste acquis, j’ai adoré, mais ce n’était pas encore assez fin pour moi. » Elle mène alors des expériences, comme démancher son feather pour l’attacher à son doigt, mais n’obtient pas encore le résultat escompté. « Avec un ami chaudronnier, nous avons donc créé une première bague. » Finalement, l’an dernier, l’ingénieur Samuel Bonnard concrétise l’idée. « On lui a donné le prototype et il a réussi à façonner l’outil parfait, avec une coupe et un tranchant au plus proche du ciseau. Comme il est rotatif, on peut plier le doigt, la lame étant courte, on peut le garder même quand on fait autre chose. » Cette innovation, 100 % française de surcroît, va marquer l’histoire. Pour preuve, l’engouement qu’il suscite déjà. « Depuis le MCB, les commandes affluent en France et même à l’international, par téléphone ou via notre site marchand. »

Il faut dire que l’entrepreneuse sait de quoi elle parle. Si elle officie dans le salon familial, située dans la région stéphanoise, avec son mari et son fils Alexandre, cette passionnée a toujours eu la curiosité de regarder ce qu’il se passe ailleurs. « Dès mes débuts en 1991, j’ai suivi des formations partout… Chez Maurice Melone, Vidal Sassoon ou Llongueras. Je voulais connaître des méthodologies différentes. » Cette soif d’apprendre paie ! En 2009, recrutée par Thierry Tixier, elle intègre l’équipe artistique d’Eugène Perma. Ambassadrice et formatrice pour la marque, elle est hyperactive. Elle crée ses propres collections, conjuguant audace et singularité. Généreuse et passionnée, elle aime aussi échanger avec d’autres communautés. Après avoir rebondi en organisant des sessions d’e-learning dès le premier confinement, elle se prépare à repartir à l’étranger pour des…



  • ABONNEZ-VOUS pour lire cet article
Catégories: Actualités
Partages
Partager avec nous votre avis ! 0