Le grand débat : les 5 propositions des coiffeurs portées par l’Unec

Réservé aux abonnés
Taille du texte: A A A

À l’initiative de Bernard Stalter, président de l’Unec, les coiffeurs ont organisé leur grand débat national. « Les coiffeurs ne s’y retrouvaient pas dans les thèmes proposés par le président. Avant d’évoquer la fiscalité et la transition écologique, nous voulions parler économie et emploi. Les TPE et PME, qui représentent 30 % de l’économie nationale, ne peuvent pas toujours être les oubliées », rappelle le président de l’Unec. Vous avez été nombreux à participer et faire entendre votre voix.
Voici les 5 propositions des coiffeurs que l’Unec entend défendre auprès des pouvoirs publics.

# 01 – LUTTER CONTRE LA CONCURRENCE DÉLOYALE

Absence de détention de Brevet professionnel pour ouvrir un salon ou encore personnel non déclaré : la concurrence déloyale a plusieurs visages dans la coiffure. Pour lutter contre ce fléau, l’Unec demande une limite dans le temps pour les micro-entreprises. « En deux ans, l’entrepreneur doit savoir si son entreprise peut perdurer », affirme Bernard Stalter qui ne ferme pas la porte à la microentreprise pour permettre à des jeunes de démarrer.

#02 – UNE BAISSE DES CHARGES

La coiffure, qui travaille avec beaucoup de main-d’oeuvre, est un secteur particulièrement pénalisé par les charges…

  • ABONNEZ-VOUS pour lire cet article

Abonnez-vous

Catégories: Actualités
Partages
Partager avec nous votre avis ! 3