La coiffure durable en chiffres

Taille du texte: A A A

L’implication des coiffeurs dans le développement durable permet de réduire leur consommation et leurs déchets, grâce à des aménagements que valorise le label Développement durable, mon coiffeur s’engage. Biblond vous livre quelques explications chiffrées.

Économie d’énergie

Selon les Institutions de la coiffure, les 60 000 salons français consomment 600 000 MWh d’énergie par an, soit la consommation énergétique de 18 000 habitants. 80 % de la demande énergétique est liée aux sèche-cheveux et au chauffage. Pour réduire cette dépense, « il est possible de jouer sur la puissance du sèche-cheveux », explique Robert Verdier. Son salon à Aurillac, l’Atelier coiffure, est labellisé deux étoiles depuis décembre 2009. « J’utilise un 1 200 Wh au lieu d’un 1 500 Wh. Du moins, je réserve le 1 500 Wh pour les cheveux longs. » Autre possibilité : un système d’électricité basse consommation. 52 % des salons ont fait ce choix. Certains utilisent des machines à laver classe A. Très économiques, elles consomment moins de 0,19 kWh par kg de linge alors qu’une machine de classe G, la plus dépensière, consomme plus de 0,39 kWh pour le même cycle(1). L’utilisation des ampoules LED permet d’agir efficacement sur la réduction de la consommation. L’efficacité lumineuse (le flux lumineux rapporté à la puissance) de ces ampoules est de 100 à 130, contre une moyenne comprise entre 7 et 16 pour les ampoules à incandescence(2). Si tous les coiffeurs appliquaient ce type de mesures écologiques, 16 000 MWh pourraient être économisés, soit l’éclairage annuel d’une ville d’un million et demi d’habitants.

Consommation d’eau

Les salons consomment 8 millions de m3 d’eau par an, soit l’équivalent de 6 500 piscines municipales. 55 litres sont rejetés par jour pour les shampooings (50 % de la consommation en eau des salons). Eulalie Girod a, elle aussi, obtenu le label trois étoiles pour son salon
Biosp’Hair. Elle utilise des mousseurs économiques pour ses bacs. « En un an, je réalise 40 % d’économie en eau grâce à ces installations et aux lave-linge classe A. » L’application des différentes mesures du label par l’ensemble de la profession permettrait d’économiser 700 500 m3 d’eau, la consommation annuelle de 10 000 Français, selon Ag2R.

Tri des déchets

Enfin, les salons se débarrasseraient de 75 000 tonnes de déchets par an, dont certains assez toxiques(3). Le tri permet de réaliser des résultats encourageants. « Je sors par semaine un seul sac de 30 L pour les déchets non récupérables, poursuit Eulalie Girod. Tout le reste part au recyclage. »

(1) http://lave-linge.comprendrechoisir. com/comprendre/lave-linge-economiesenergie
(2) Groupement interprofessionnel du luminaire
(3) http://www.lepetiteconomiste. com/Lancement-en-Poitou-Charentesdu- 2497

Un petit effort à faire dans les salons de coiffure en France !

►600 000 MWh/an, soit la
consommation énergétique de
18 000 habitants
►8 millions de m3/an, soit près de
6 500 piscines municipales
►55 litres d’eau/jour pour les
shampooings
►75 000 tonnes de déchets/an

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0