Intercoiffure : d’ambitieux projets pour 2023 !

Taille du texte: A A A

Créé en 1925 et présent dans 55 pays, Intercoiffure Mondial France est le premier groupement d’excellence de la coiffure, dont la vocation est de réunir les grands coiffeurs indépendants du monde. Durant son histoire, Ie groupe est passé sous la houlette de présidents de renom, René Rambaud, Guillaume Gugliemi ou encore Alexandre de Paris…. Et depuis peu, Sylvie Grammatico. La nouvelle présidente a d’ambitieux projets pour Intercoiffure.

Mais que pense-t-elle apporter en tant que femme, justement ?

« J’ai un regard féminin, probablement différent. Je suis maman, grand-mère et je pense être à l’écoute, dans le partage et dans l’envie de transmettre. Les gens ont besoin de réconfort. Peut-être qu’en tant que femme, suis-je plus attentionnée ? Ma priorité aujourd’hui est de recruter de jeunes talents. Nous allons monter un centre de détection pour les repérer. »

Mais quel est le programme d’Intercoiffure pour 2023 ?

« Il sera précisé lors de la traditionnelle galette de rois à Paris en janvier, avec cette année la présence à nos côtés du Président Intercoiffure Monde, dont nous sommes très proches. Nous avons des temps forts comme la Soirée Blanche de la Coiffure à Saint-Tropez depuis 2017 – le premier dimanche de juillet – mais aussi la soirée Vision’Hair qui se tient au château de la Buzine à Marseille depuis 2021, le Beauty Hair Show avec notre partenaire, le talentueux Christophe Nicolas Biot, ambassadeur Wella… »

Autre grand nouveauté en 2023 ?

« La mise en place d’un séminaire annuel. Sa vocation sera, entre autres, d’optimiser la relation entre les membres et nos partenaires/sponsors. » Bref, vous l’aurez compris : l’agenda sera chargé, ponctué de beaux rendez-vous pour Intercoiffure.

Mais quelle est la stratégie de développement de Sylvie Grammatico ?

« Nous allons accentuer notre communication avec plus d’actions internes et externes dans le but de faire connaitre et valoriser Intercoiffure. Pour cela, nous allons mettre en place une stratégie durable sur les réseaux sociaux mais aussi un QR Code pour plus d’informations. L’idée est de fédérer de nouveaux salons pour agrandir le groupe et en compter 100 en 2025. Cela aussi grâce à nos partenaires exclusifs de renommée mondiale – aujourd’hui, nous avons avec nous des grands noms comme Wella France, Ikosoft, Jacques Seban, l’Ambassade du Barbier, la Biosthétique ou encore le CNEC… – et bientôt de nouveaux ! »

Autres leviers de développement ?

« Nous allons ajouter cette année une collection homme parmi nos différentes collections artistiques et développer la partie formation grâce à nos deux académies, à Paris et à Marseille. Nous voulons également valoriser les régions, mais aussi le monde de la beauté en général avec le maquillage et le bien-être. »

Mais quels nouveaux membres souhaite-t-elle attirer ?

« Les jeunes bien sûr. C’est le passé revisité et le futur que je veux mettre au cœur du groupement. Mais aussi les structures plus petites. Le monde a changé et les clientes apprécient d’être dans un cadre cocooning quand elles vont chez le coiffeur. Nous allons donc tenter de fédérer des entreprises avec deux ou trois personnes. Tant qu’il y a du savoir-faire, du partage et de la transmission… »

Mais pourquoi adhérer à Intercoiffure ?

« Nous avons le plus bel outil de tous les groupements, la Maison des Nations à Paris. Mais nous sommes surtout une marque de référence, présente dans 55 pays ! Finalement, nous offrons les mêmes avantages qu’une franchise, voire plus, tout en laissant leur indépendance aux entrepreneurs, qui affichent notre logo sur leur vitrine. »

Catégories: Actualités