Fermeture des salons le samedi : est-ce la solution aux problèmes de recrutement ? #1

Taille du texte: A A A

« Nous ne voulons pas de retour à l’anormal » scandait l’Académie du monde d’Après, qui fut d’abord un festival 100 % virtuel qui s’est déroulé en pleine crise sanitaire (11 et 12 avril 2020). A l’origine de ce mouvement citoyen, un groupe, « la Meute d’Amour » qui a profité du confinement pour s’organiser et se mobiliser.

La pandémie a bousculé nos habitudes et aujourd’hui, on ne compte plus ceux qui ont profité de l’arrêt imposé par le premier confinement pour tout remettre en question : quitter les grandes villes pour la campagne, changer de métier, réaménager son agenda, cultiver son jardin…

Fermer les salons le samedi, serait-ce ça aussi le monde d’après ?

C’est en tout cas ce qu’ont décidé Cyril Bazin et Sarah Guimond, à la tête de 8 salons et 35 collaborateurs à Nantes.

Une réponse au monde qui change ?

Une idée totalement inédite en France, « une réponse au monde qui change », selon les deux associés, ambassadeurs de Schwarzkopf Professional® et GHD®.

« Nous avons un management humain et participatif. Chacun compte. Nous sommes dans une aventure commune qui fonctionne grâce à tous. Le bien-être et l’équilibre de nos équipes sont primordiaux », soulignent Cyril et Sarah.

Auraient-ils trouvé une solution aux problèmes de recrutement que connaît la profession aujourd’hui ?

En effet, nombre de salons ont du mal à attirer de jeunes recrues. Et pour cause ! La nouvelle génération n’entend plus sacrifier sa vie privée au profit de sa vie professionnelle.

« Les deux années de Covid ont changé les mentalités, les habitudes des consommateurs. Mais également les priorités de chacun. La famille et le bien-être sont devenus prioritaires. Il y a quelques années, nous avions déjà décidé de passer tous nos collaborateurs à des semaines de 35 heures sur 4 jours. Nous allons plus loin cette fois, en osant fermer nos salons le samedi », ajoutent-ils en cœur.

Une solution à la pénurie de personnel ?

Sarah et Cyril, quelles ont été les raisons de cette décision radicale ?

« Pour que nos collaborateurs puissent eux aussi profiter de leurs familles, leurs amis, avoir de vrais week-ends. Qu’ils puissent participer aux mariages ou aux grands événements de la vie. »

Mais pas seulement ! Le duo évoque les difficultés de recrutement.

« Tous les salons en France sont en pénurie de personnel. Cela devenait également compliqué pour nous depuis 2021. Nous sommes actuellement au complet et avons même une coiffeuse dite “modbile” qui nous dépanne sur tous les salons suivant les besoins. »

Résultats ?

Depuis l’annonce de la fermeture le samedi, ils ont recruté 5 personnes en deux mois. « C’est un pari risqué, osé, mais nous sommes convaincus que c’est l’avenir ! » expliquent-ils.

Mais comment faire accepter cela aux collaborateurs et surtout aux clients ?

« Nous avons soumis le projet à nos responsables puis à nos collaborateurs en mai dernier. Ensuite, nous avons effectué un sondage de deux mois auprès de toute notre clientèle. L’idée est d’ouvrir du lundi au vendredi avec des nocturnes le jeudi et vendredi jusqu’à 21h. Le projet est en place depuis le 6 octobre 2021 pour une période-test de six mois… »

A suivre donc !

Et vous, est-ce une idée qui vous a traversé l’esprit ? Pensez-vous que ce soit la solution aux problèmes de recrutement ?

Partages
Partager avec nous votre avis ! 0