Delphine Chupin-Lebleu : Attachée Commerciale

Taille du texte: A A A

Femme de terrain, Delphine Chupin-Lebleu le revendique.

La veille, cette jolie blonde sillonnait la Mayenne, de Laval à Château-Gontier en passant par Craon pour visiter des salons. Son domaine regroupe quatre départements : outre la Mayenne, cette attachée commerciale couvre la Loire-Atlantique, le Maine-et-Loire et la Vendée. Depuis onze ans, elle travaille dans le groupe Ales. Elle fait la promotion et la distribution de marques comme Kydra (coloration), Phyto (soins), la ligne de soins Secret Professionnel et Urbancare de Jean Louis David.
Delphine a vite compris que la beauté était son domaine d’élection. Après son BTS action commerciale à 21 ans, elle a d’abord travaillé dans une société distributrice de spiritueux. Près de deux ans plus tard, elle découvre le marché cosmétique chez Nivea. Cette expérience lui confirme ce qu’elle pressentait déjà_ : « La grande distribution ne me plaisait pas. Je ne la trouvais pas suffisamment humaine. » En juin 1998, elle repère une annonce d’emploi pour Phyto. La voilà embauchée comme attachée commerciale sur l’Ouest. Aujourd’hui, elle se dit toujours passionnée par son métier.

Ses semaines sont bien remplies. Basée à Cholet (« Mon bureau, c’est ma maison »), elle est sur la route cinq jours sur sept. « Je n’aime pas la routine ! » Mère de deux enfants, elle sait qu’il lui faut organiser son emploi du temps avec son mari, également commercial. Ses rendez-vous professionnels sont pris longtemps à l’avance. En moyenne, une journée compte six visites, soit à des clients, soit à des prospects (futurs clients espérés). Sur les quatre départements, elle gère un portefeuille de 200 clients. Son intervention est multiforme : en dehors de la distribution des commandes de produits, elle fait du conseil à la vente, apporte des informations sur le marché de la coiffure. « Je gère mon secteur comme une petite entreprise. » Elle est épaulée sur l’aspect formation par Mélanie. Régulièrement, elle assiste à des séminaires, comme à la fin de juillet à Paris, avec des ateliers pour préparer les interventions en clientèle. Une fois par semaine, elle a son directeur régional Stéphane Jarreau au téléphone pour du coaching et du reporting. Elle prépare aussi ses commandes avec la clientèle en passant par Catherine, une assistante commerciale basée au siège, à Bezons (95). Car une fois rentrée à Cholet, la journée n’est pas terminée.

À 35 ans, Delphine est loin d’être blasée. « Je ne me suis pas trompée. Le milieu de la coiffure me ressemble : c’est une clientèle très affective, attachante. » Pour une femme, reconnaît-elle, parler beauté est très agréable. D’autant que le métier évolue très vite. Pour exercer un métier aussi mobile, « il faut avoir la tête sur les épaules ». Dynamique, organisée, attentive tout en étant ambitieuse, elle énumère ainsi les qualités indispensables à une bonne commerciale de terrain.

Sans hésiter.

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0