Communication : quand un salarié vole des produits…

Taille du texte: A A A

Comment établir la matérialité des faits, quelles sont les mesures disciplinaires à prendre, comment gérer ce moment délicat de la vie du salon ? Explications.

 

 

Bizarre, comme le stock fond tout seul. À croire qu’Adrien fournit en soins et shampooings sa famille élargie et sa tribu de copains…

 



Au niveau juridique : se servir dans les produits, pour le salarié d’un salon, c’est du vol. Exactement la même chose que s’il piquait dans la caisse… eh oui ! Donc, cela autorise un licenciement pour faute grave. Difficulté : il faut prendre la personne sur le fait. Si on arrive après coup, il faut savoir qu’un employeur n’a pas le droit de fouiller le sac d’un(e) salarié(e). Il peut en revanche le retenir jusqu’à ce que les forces de police appelées arrivent. Ambiance…

Et à part ça, je fais comment ? C’est loin d’être anodin… car ce sont les mêmes qui, un jour, se serviront dans la caisse ! « Face à des vols de produits, mon premier conseil serait de ne pas se précipiter tête baissée dans une procédure. Car il convient d’abord de s’assurer de la réalité de ces vols et idéalement de collecter des preuves », souligne Samy Petot. Et si on a une petite…

 



  • ABONNEZ-VOUS pour lire cet article
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0