Coiffeurs au grand coeur

Taille du texte: A A A

Il existe plein de façons différentes de s’engager. Biblond a choisi de dresser le portrait de coiffeurs investis dans l’humanitaire ou dans des associations.

Certains choisissent de signer des chèques. Simple, efficace, Paul Mitchell a ainsi donné des millions d’euros à plusieurs associations caritatives pour soutenir de grandes causes telles que l’environnement, la santé, l’éducation ou l’art. Mais dans leur grande majorité, les coiffeurs décident d’aller plus loin dans leur implication auprès des hommes en situation difficile.

Plus loin et plus inventif

Les coiffeurs, dont on connaît le grand sens créatif, font également preuve d’imagination quand il s’agit d’avoir le coeur sur la main. Tous sont toutefois guidés par la même motivation : celle de se rendre plus utile, chacun à sa façon, de sortir de l’apparence et du métier de la beauté, pour passer de l’autre côté du miroir, vers le don de soi. « Je ne me voyais pas partir en Afrique, profiter du paysage sans rien apporter en échange », explique Laurent Mille, coiffeur gérant de salons dans le Nord-Pas-de-Calais qui a effectué un raid sportif au Mali en emportant des médicaments et des fournitures scolaires. Il a d’ailleurs mis à contribution un de ses amis, représentant chez Bic, pour récupérer des crayons.

La marque de stylers ghd commercialise chaque année, depuis 2008, une série toute rose pour marquer son engagement contre le cancer du sein féminin, stratégie de groupe, « c’est une manière de redonner aux femmes la confiance qu’elles placent en nous en achetant nos produits ». L’argent récolté est converti en campagnes d’information et de sensibilisation à destination des femmes défavorisées. Pas de chèque en blanc, mais une manière d’avancer et des retombées concrètes, directes.

De la même manière, Lucia Iraci ouvre son salon aux femmes en situation de précarité pour qu’elles retrouvent confiance en elles. Le résultat est « cash » : leur sourire en sortant. Les idées viennent aussi parfois directement des associations. Ainsi, les Restos du Coeur recherchent-ils chaque année des coiffeurs libres une matinée par mois, afin de faire la tournée des quartiers dans un Camion Coiffure de l’association pour mettre en beauté ceux qui n’ont pas les moyens de fréquenter les salons.

Mais qui dit grand coeur ne dit pas angélisme ou naïveté, bien au contraire. Les coiffeurs sont des hommes de terrain, ancrés dans la réalité, alors chaque euro investi doit être bien investi.

Serge Comtesse, président du groupe Serge Comtesse et des enseignes Self’Coiff, s’est ainsi rendu à Phnom-Penh, au Cambodge, avant de s’engager pour les petits chiffonniers de la décharge de Stung Meanchey. « C’était au moment où on parlait pas mal de détournements de fonds dans le caritatif, je voulais m’assurer de l’endroit où je mettais les pieds », explique-t-il. Il garde d’ailleurs un oeil très aiguisé sur le devenir de son école de coiffure et d’esthétisme. Les coiffeurs qui s’investissent ne le font pas à moitié.

Ainsi, quelques années après avoir ouvert son école de coiffure, c’est pour ouvrir une école d’esthétisme au Cambodge que Serge Comtesse est sollicité. Banco pour le coiffeur.

Laurent Mille, a eu beau transpirer à deux reprises sous le soleil malien, l’an prochain, il sera au départ d’un nouveau raid humanitaire direction le Vietnam. Entre L’Oréal et la lutte contre le sida, c’est aujourd’hui une histoire de dix ans qui s’est nouée. Schwarzkopf, qui participait déjà à de nombreuses actions caritatives par le groupe Henkel, vient ainsi de lancer l’opération Shaping Futures qui organise des formations de jeunes à travers le monde en collaboration avec l’association SOS Villages d’enfants.

De leur engagement, les coiffeurs retirent évidemment une certaine fierté. « Cela embellit la marque », reconnaît Isabelle Tirel, responsable marketing chez ghd. Une fierté teintée de revanche chez Serge Comtesse, quand il explique que ses petits élèves démunis rivalisent d’excellence avec les fils de bonne famille cambodgienne qui ont étudié en Thaïlande. Une fierté dont ils ne font bizarrement pas étalage.

Biblond a choisi de mettre en lumière ces bonnes actions pour en ce début d’année créer l’émulation !

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0