Et si on parlait du burnout en salon de coiffure ?

Taille du texte: A A A

Même si vous êtes passionné par votre métier, vous pouvez être sujet à l’épuisement professionnel. On parle alors de burnout, un état de stress chronique sur une longue période qui conduit à l’épuisement mental et physique !

 

Les signes avant-coureurs

 

Vous vous sentez fatigué

Bien que vous dormiez suffisamment, vous vous levez toujours avec un sentiment de fatigue, comme si tout le poids du monde était sur vos épaules. En réalité, cette fatigue chronique n’est pas liée à un manque de sommeil, mais peut-être à votre quotidien, c’est l’idée d’aller travailler qui vous fatigue avant même d’avoir mis les pieds en salon de coiffure.

 

bloggif_56e83653abd5c

 

Votre comportement change

Même si ce n’est pas votre genre, le « mal-être » peut changer votre comportement. Le plus marquant est la modification de votre alimentation. Un gros mangeur a alors un appétit de moineau et inversement. Le stress entraîne aussi un comportement en dehors de la sphère professionnelle et donc impacter sur votre vie sentimentale, par exemple.

 

 

Vous êtes à fleur de peau

La masse de travail et l’accumulation de stress conduisent parfois à une irritabilité exacerbée. La moindre remarque de votre manager peut vous faire pleurer, voire pire : vous rendre agressif. Oui, car si vos larmes ne devraient pas vous coûter votre place, vous énerver contre votre supérieur peut avoir des conséquences irréversibles. Alors, même si l’envie vous vient de jeter votre paire de ciseaux à travers le salon, prenez sur vous, ou, encore mieux, parlez-en.

 

bloggif_56e837c2c175f

 

Des douleurs physiques

En plus d’être un métier fatiguant et provoquant divers troubles musculo-squelettiques, le métier de coiffeur peut s’avérer très éreintant mentalement. La fatigue psychologique provoque divers soucis physiques et maladies : allergies, psoriasis, démangeaison, douleur lombaire, tendinites…

 

 

Une manifestation cognitive

Bien que vous soyez une personne toujours organisée, la « surchauffe » de votre cerveau peut provoquer des troubles de la concentration et des pertes de mémoire. Des choses bêtes, mais qui pourraient handicaper le bon déroulement de votre journée, comme l’oubli d’un rendez-vous, ou l’impossibilité de retrouver une brosse que vous étiez pourtant sûr d’avoir rangé dans son tiroir.

bloggif_56e836e457cc2

 

 

Comment l’éviter ?

Comme toutes maladies, le syndrome du burnout se prévient en faisant attention. Voici quelques clés pour ne pas flancher.

  • Savoir dire non
  • Revoir ses priorités
  • Gérer son temps de travail
  • Apprendre à s’arrêter

Évidemment, quand on est salarié, il est difficile de suivre ces conseils, pourtant ils sont essentiels pour être heureux au travail. Ainsi la seule clé est la COMMUNICATION. Vous devez faire comprendre à votre supérieur que vous avez besoin de souffler.

 

N’oubliez jamais que pour être heureux, votre travail est aussi important que votre vie privée !

 

Catégories: Actualités, S'informer
Partages
Partager avec nous votre avis ! 1