Une prise de conscience globale

Taille du texte: A A A

Malgré l’aspect dramatique, le tableau n’est pas si noir. « Il faut relativiser par rapport à d’autres professions. Il y a une nette montée de la conscience du risque. Les dangers potentiels sont connus et les moyens de prévention sont faciles à mettre en place. La prise de conscience est récente, mais cela va beaucoup bouger. Nous portons ce message de protection et de prévention : il ne s’agit pas d’être alarmiste, mais réaliste. Pour pouvoir exercer longtemps, il faut savoir prendre des précautions », tempère Isabelle Roy.

Sauf que la prévention se heurte souvent à l’idée reçue que le matériel coûte cher. Exemple : pour des produits dégageant moins de particules dans l’air, il est recommandé aux coiffeurs d’acheter des produits plus compacts, mais ces derniers coûtent plus cher. Idem pour la Rolls des bacs à shampooing réglable électriquement.

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0