Traitement choc pour gérer les stocks

Taille du texte: A A A

Avec un minimum d’organisation, on peut gagner du temps et de l’argent en gérant ses stocks au mieux. Une bonne résolution à suivre pour la rentrée !

 

Beaucoup de coiffeurs souffrent d’un syndrome bien connu : le surstockage. « Certains ont jusqu’à six mois de stock !, s’étonne Philippe Varlin, directeur général de l’éditeur de logiciels Ikosoft. Dans l’idéal, il faudrait entre 45 et 65 jours de stock, 30 pour les meilleurs. »

Pour guérir, pas de pilule miracle, mais quelques règles simples à suivre au quotidien. Pas de doute sur l’efficacité du traitement, les effets seront rapidement visibles ! Ne négligez pas l’aide que peut vous apporter l’informatique dans ce combat contre la maladie…

 

Les logiciels tels que Merlin d’Ikosoft, Shortcuts de Pivot Point ou Media Coif de Fiducial proposent des outils spécifiques pour la gestion des stocks. Faciles d’utilisation, ils exigent tout de même un minimum de rigueur. « Beaucoup de coiffeurs croient que c’est compliqué à mettre en place, mais ça ne l’est pas ! », rassure Philippe Varlin. Premier impératif : « Il faut absolument distinguer les stocks revente des stocks techniques, c’est la clé de base pour construire sa gestion de stocks. »

Pour contrôler les entrées et les sorties, investissez dans une douchette. Indolore mais efficace, cet outil vous fera gagner un temps fou ! Pour les sorties des produits de revente, c’est un jeu d’enfant : en sortant le ticket de caisse, le logiciel enregistre la sortie du produit. C’est pour les produits de technique que cela se complique.

« Il faut mettre en place un stock poubelle, conseille Philippe Varlin. En clair, vous réservez une poubelle à tous les produits que vous utilisez en salon. Chaque semaine ou chaque jour, vous passez ces produits à la douchette afin d’indiquer au logiciel qu’ils sont sortis du stock. »

 

Une fois ce dispositif mis en place, le logiciel réfléchit à votre place ! Il vous alerte quand un produit vient à manquer et vous fait des suggestions quant aux prochaines commandes à effectuer. Surtout, il calcule en moyenne votre rythme d’utilisation des produits, ce qui vous permet de connaître vos besoins très précisément.

« Les coiffeurs commandent souvent en grosses quantités car les fournisseurs leur font des remises, remarque Philippe Varlin. Mais il faut savoir qu’une remise n’est jamais gratuite ! Le logiciel vous permet de maîtriser vos commandes, vous pouvez même montrer les résultats tirés du logiciel au représentant si vous avez du mal à argumenter ! »

Pour vous motiver, sachez que l’abondance de stocks coûte cher : cela immobilise de l’argent, occupe de l’espace et vous oblige, souvent, à jeter des produits obsolètes.

 

Virginie de Rocquigny

 

Jérôme Guezou et Sébastien Bafcop, invités à la rédaction :

« Informatisée ou pas, une bonne gestion du stock est primordiale pour ne pas faire « dormir » l’argent. Un calepin peut faire l’affaire, mais sérieux et rigueur sont les clefs de la réussite, ainsi qu’une bonne connaissance du fichier technique. Bien gérer son stock, c’est bien gérer son salon. »

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0